14 novembre 2013

Mendicité. Quand le PLR et le PDC trahissent leurs idéaux et que le Nouvelliste dérape

La députée suppléante d'extrême-droite Nadine Reichen a réussi à faire accepter par le grand-conseil une motion demandant d'inscrire dans la loi valaisanne une interdiction de la mendicité.

"Depuis quelques années, les villes sont confrontées au problème de la mendicité (c'est le cas notamment à Sion et Conthey)."constate-t-elle.

Nadine Reichen demande ainsi au canton de légiférer dans une matière où pourtant la plupart des communes ont déjà édicté des règlements, notamment Conthey qui dans son règlement de police à l'article 14 est formel malgré la faute de grammaire.

"Il est interdit de se livrer à la mendicité, tant sur les domaines publics que privés."

S'il est vrai que Sion n'a pas réglementé ce domaine, il n'en est pas de même pour les autres villes valaisannes et une grande majorité des communes, et notamment la ville de Sierre où  Nadine Reichen vit dans une case postale.

Règlement communal de police de Sierre:
Article 14
Mendicité
Il est interdit de se livrer à la mendicité, tant sur les domaines public que privé.

Règlement communal de police de Martigny:
Article 15
Mendicité
Il est interdit de se livrer à la mendicité, tant sur les domaines public que privé.

Règlement communal de police de Monthey:
Article 14
Mendicité
Il est interdit de se livrer à la mendicité, tant sur le domaine public que privé.

etc...

En proposant de légiférer au niveau cantonal Nadine Reichen propose donc une loi inutile selon la méthode gesticulatoire des populistes, empiétant sur l'autonomie des communes, mais qui permet encore une fois de scénariser l'exclusion.
Que des députés PLR défendant la liberté d'entreprise et le moins de lois lui emboîtent le pas est proprement stupéfiant.
Quant aux PDC voulant confier à l'état ce qui peut se régler à l'échelon communal, ils trahissent le principe de subsidiarité qui est au centre de leur doctrine.

***

On observera aussi l'écho donné dans le Nouvelliste à cette nouvelle par le rédacteur en chef.  

La mendicité n'est tellement pas un problème en Valais que le journal a été obligé de publier la photo d'un mendiant prise à Yverdon sans créditer le photographe.


La photo prétexte du Nouvelliste illustrant la mendicité en Valais a été prise à Yverdon comme le montre cet article publié naguère par La Région, le photographe est M.Duperrex à Yverdon qui sera ravi de se savoir publié ici.



***
Détail du vote:

Connaître l'emplacement des groupes, ICI

***
Une mention toute spéciale à Barbara Lanthemann qui a combattu cette motion avec pertinence et générosité.

3 commentaires:

  1. C'est toi Florian qu'on voit derrière le panneau de vote? Joli costume.

    RépondreSupprimer
  2. Et le PDC a soutenu ce texte devant le Parlement!!! Comment ce parti peut-il se dire chrétien?!? Ils osent dire face aux médias et au peuple qu'il faut cacher les pauvres et les miséreux, ça ne fait pas bien. Et déposer une motion pour venir en aide à ces gens? Est-ce que l'idée leur a seulement effleuré l'esprit.

    On a vendu nos montagnes aux plus offrants, maintenant on cache nos pauvres pour que les résidents secondaires n'en prennent pas ombrage lorsqu'ils traversent la rue du Grand-Pont à Sion!

    RépondreSupprimer
  3. Le nouveau crédo des Suisses: Au nom du fric, du flouze et du Saint bénéfice, Amen !

    J'ai honte de notre économie !

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.