1 novembre 2013

La gauche suisse divisée sur les votations du 24 novembre 2013 et les sections cantonales s'éloignent des partis nationaux

Les Verts: oui, non, non
Entremont Autrement: oui, non, sans consigne
Le PS: oui, non, liberté de vote
Le Centre Gauche PCS: oui, non, oui
Le PSVR: oui, non, oui
Le PCSVR: non, non, oui 
et aussi:
Le PDC: non, non, oui
Le PDCVR: non, oui, oui 
L'UDC: non, oui, non
 
Il est savoureux de constater qu'Entremont Autrement vote comme les socialistes suisses, les socialistes valaisans votent comme les chrétiens sociaux suisses et que les chrétiens sociaux valaisans votent comme les démocrates chrétiens suisses et que les démocrates chrétiens valaisans bouffent dans la main de l'UDC.


***

Les Verts, parti écologiste suisse, recommandent:

Oui à l'initiative populaire «1:12 - Pour des salaires équitables»

Non à l'initiative populaire «Initiative pour les familles: déductions fiscales aussi pour les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants»

Non à la modification de la loi fédérale concernant la redevance pour l'utilisation des routes nationales (loi sur la vignette autoroutière, LVA)


***

Les recommandations de vote du PS, la section valaisanne se distancie du parti suisse et recommande le oui à la vignette.

Les délégués socialistes se sont réunis à Baden (AG)le 24 novembre 2013 et décidé:

Oui à l'initiative populaire «1:12 – Pour des salaires équitable»

Non à l'initiative populaire du 12 juillet 2011 «Initiative pour les familles: déductions fiscales aussi pour les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants»

Liberté de vote à la modification de la loi fédérale concernant la redevance pour l'utilisation des routes nationales, (Les Romands ont soutenu que les recettes supplémentaires profiteront aux régions périphériques et que le transport individuel motorisé doit couvrir les coûts qu'il génère. Les opposants - alémaniques et tessinois surtout - ont déploré que les recettes de cette hausse seraient affectées uniquement aux routes.) La section Valais Romand du PS a pris ses distances avec le parti suisse et a communiqué: Oui à l’augmentation de la vignette autoroutière:  A l’unanimité moins une abstention, le PSVR recommande d’accepter l’augmentation de la vignette autoroutière. Notre canton serait le premier à profiter des effets positifs de cette mesure. Outre les 16 millions de francs annuels économisés par le Canton du Valais dans le domaine des routes, ce sont des axes particulièrement importants qui tomberaient sous la responsabilité de la Confédération (notamment l’axe Martigny – Grand-Saint-Bernard pour le Valais romand). Par ailleurs, les investissements routiers de la Confédération ont été importants en Valais ces dernières années et dans les années à venir, notamment par la construction de l’autoroute dans le Haut-Valais. 



***

Les recommandations de vote du Centre Gauche PCS, la section valaisanne en divergence avec le parti suisse.

Les délégués suisses réunis le 26 octobre 2013 à Delémont ont recommandé:

Oui à l'initiative populaire «1:12 - Pour des salaires équitables». Le PCS suisse trouve que cette initiative est certes ambitieuse, mais qu'il s'agit enfin d'un signal fort afin de revenir à des salaires plus raisonnables. Et le Centre Gauche PCS suisse estime que quelque chose doit être entrepris afin de faire monter le niveau des salaires les plus faibles.  On notera cependant que le PCS du Valais romand indique dans les mêmes termes qu'il trouve que l'initiative des Jeunesses socialistes est ambitieuse et qu'elle permet de donner un signal fort, afin de revenir à des salaires plus raisonnables. Il estime toutefois que l'Etat n'a pas à intervenir de manière aussi poussée dans l'économie et que la fixation des salaires doit relever des conventions collectives de travail. D'autre part, le texte proposé parle de politique salariale « dans une entreprise ». Le risque est d'abord grand que les entreprises se retrouvent fragmentées pour contourner la contrainte et ensuite que les inégalités entre branches ne soient pas corrigées. Le PCS est donc d'accord avec le but de l'initiative, mais pas avec la solution proposée. Le PCS préfère se battre en faveur des salaires minimaux. Les membres du PCS VR, à une majorité d'une voix, s'opposent à l'initiative « 1 : 12 ».  La section valaisanne du PCS se distancie donc de la position du parti suisse et propose un Non du bout des lèvres.

Non à l'initiative populaire «Initiative pour les familles: déductions fiscales aussi pour les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants»

Oui à la modification de la loi fédérale concernant la redevance pour l'utilisation des routes nationales (loi sur la vignette autoroutière, LVA.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.