15 mai 2012

Vous Ferrez ceci...

Le guide de montagne ayant vandalisé des croix sur les montagnes fribourgeoises a été reconnu coupable d'atteinte à la liberté de croyance et des cultes, vient-on d'apprendre.


Le lendemain, le Nouvelliste on line nous montre une curieuse photo du président du grand conseil sortant, confiant, pour un instant, la présidence de l'assemblée à un robot. Faisant en même temps ses adieux à la vie politique et à son ancienne vie professionnelle. Il a fallu attendre encore un jour la version papier du journal pour apprendre que Notre Seigneur n'avait pas été détrôné par une idole, la photo ayant été recadrée. Elle conserve néanmoins, comme sur un retable, les deux femmes socialistes qui ont accédé aux plus hautes fonctions de l'Etat.


Nous proposons désormais que Jean-Albert Ferrez passe à l'histoire avec cette image marquante qui résume à elle seule le tournant de la vie culturelle, sociale et politique valaisanne.

2 commentaires:

  1. Le Bagnard déchainémardi, 15 mai, 2012

    Un robot qui kit une présidence pour en briguer une autre ? En tous cas, le Christ touche du bois !

    RépondreSupprimer
  2. Tout le monde a semble-t-il été ébahi Jean-Albert, c'est un excellent ventriloque.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.