9 mai 2012

Votations du 17 juin, qu'en pense Entremont Autrement?

Réuni le 2 mai 2012, le Comité Directeur d’Entremont Autrement a débattu des objets soumis à votation le 17 juin 2012 :


Révision partielle de l'assurance-maladie : soins intégrés dans la santé publique (managed
care)

Entremont Autrement reconnaît la nécessité d'une meilleure coordination entre les différents prestataires de soin; cependant, Entremont Autrement n'est pas convaincu par le système proposé "managed care". En effet, une meilleure coordination pourrait être obtenue sans que les coûts pour le patient n'augmentent et sans que le patient perde sa liberté de choisir son médecin traitant; un premier pas significatif dans le sens d'une meilleure coordination pourrait être l'introduction rapide des dossiers électroniques; de plus, selon le système « managed care » la constitution et la reconnaissance des réseaux dépend de la volonté des prestataires de soin et des accords négociés avec les caisses d'assurance ; il pourrait donc y avoir des différences régionales importantes entre régions avec plusieurs réseaux à disposition des patients et régions sans réseau, donc un choix très restreint pour les patients, y compris une hausse des coûts, ce qui induit une injustice inacceptable.
 Entremont Autrement n'est pas favorable à cette révision partielle de l’assurance maladie.


Initiative populaire «Accéder à la propriété grâce à l'épargne-logement»

Cette initiative demande une imposition privilégiée de l’épargne, utilisée pour l’acquisition d’un premier logement à usage personnel; Entremont Autrement n'est pas convaincu par cette initiative, qui ne ferait que favoriser l'achat d'un logement par les personnes ayant un haut revenu; de plus cette initiative si elle était acceptée déboucherait sur des pertes fiscales importantes pour les collectivités.
Entremont Autrement ne soutient pas cette initiative.

Initiative populaire «Accords internationaux: la parole au peuple!»

Cette initiative de l’ASIN propose d’étendre de manière significative le référendum obligatoire en matière de traités internationaux. Entremont Autrement juge que cette initiative rendra très difficile la mission du Conseil Fédéral et des Chambres en matière de politique étrangère; le peuple suisse élit les représentants aux Chambres et indirectement au Conseil Fédéral, et il ne serait pas sain qu'en matière de politique étrangère, le travail de fonds du département des affaires étrangères puisse être remis en question par un référendum une fois que les négociations ont été menées à terme. Sous prétexte de vouloir accorder des droits démocratiques au peuple suisse, cette initiative, si elle était acceptée, ne ferait que donner l'image d'une Suisse isolée et solitaire.
Entremont Autrement ne soutient pas cette initiative.

SJ

1 commentaire:

  1. Très bien et qu'en a pensé SJ de la soirée d'information ?

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.