8 mai 2012

Sortir le Valais de la Confédération? Non, sortir Verbier de Bagnes suffit.

Le Nouvelliste accorde aujourd'hui une large place à un curieuse pétition qui ose un chantage assez choquant pour les Suisses dans la manière cavalière dont il se joue des institutions. Les pétitionnaires menacent ni plus ni moins de faire sécession.


Si la chose a fait le pitch initial de la fameuse série "Les Valaisans dans l'Espace", ce n'est pas la première fois que l'unité du pays est mis en cause par des agitateurs politiques:

 "A l’image des cantons primitifs qui se sont détachés de l’empire des Habsbourg, les partis cantonaux UDC des Waldstaetten s’engagent en cas d’adhésion de la Suisse à l’UE à former une nouvelle Confédération. L’UDC Suisse prépare les moyens et les procédures nécessaires à cet effet."
Déclaration du Grütli, 27 mai 2011, UDC.

Mais cette fois la provocation vient du Valais et s'inscrit sérieusement dans la suite d'une boutade lancée il y a quelques semaines par Christian Constantin.

"Ce n’est pas de la ­provoc, mais la question mérite­ d’être étudiée. Du reste, en 1815, le Valais a fait son entrée dans la Suisse mais on a un peu forcé le peuple à accepter ce mariage. Après près de 200 ans, pourquoi ne pas redevenir indépendant? On accepte les décisions du peuple suisse et du Parlement, mais je constate simplement que les Valaisans pensent autrement que le reste du pays."
Christian Constantin, 20 minutes 26 mars 2012

La pétition lancée aujourd'hui menace:

"Si la Suisse, ses institutions, ses représentants et son peuple devaient refuser nos requêtes, nous demanderons aux citoyens de nos communes et de nos cantons de se déterminer sur la suite à donner à nos relations avec la Confédération suisse."
Gabriel Luisier & consorts, Nouvelliste, 8 mai 2012

Sortir le Valais de la Confédération comme parade à l'inititative Weber?

C'est un peu compliqué puisqu'il faudrait un changement de la Constitution par voie d'initiative avec la double majorité du peuple et des cantons.

Pour sauver la commune de Bagnes, il y aurait une solution beaucoup plus rapide et constitutionnellement plus simple: créer une commune de Verbier.

Nous suggérons à Gabriel Luisier d'étudier immédiatement la création d'une commune de Verbier-Station dont le territoire correspondrait exactement à la zone bâtie et saturée actuelle, avec des enclaves bagnardes dans toutes parcelles éventuellement disponibles. Du coup la commune de Bagnes retrouverait un taux de résidences secondaires tout-à-fait acceptable, et pourrait construire partout ailleurs, c'est le processus inverse de ce que fait Salins en fusionnant avec Sion, mais ça marche. Pourquoi bouleverser tout le pays, si le simple aménagement d'une vallée reculée suffirait à résoudre la problématique des pétitionnaires?

***

Et le mot de la fin pour Urbain:
Voilà une proposition qui devrait intéresser ces pétitionnaires. Grâce à sa simplicité de mise en place, les valaisans, en l'occurrence les Bagnards, pourraient continuer leur gestion à long terme du territoire comme hier. De plus, elle permet de faire un pied de nez aux cantons citadins qui voulaient nous mettre des bâtons dans les roues. Voilà un défi à l'envergure de l'ours Gaby et les petits malins. A malin, malin et demi.

1 commentaire:

  1. Le commentaire d'Urbain a été intégré au message. Mais la discussion reste ouverte.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.