19 avril 2012

Le retour d'Ecône

CITE DU VATICAN, 18 avr 2012 (AFP) - Les intégristes catholiques de la Fraternité Saint-Pie-X ont accepté "avec quelques modifications" le texte proposé par le Vatican pour leur retour dans le giron de l'Eglise, a affirmé mercredi le site Vatican Insider, bien informé sur les affaires de l'Eglise.
La réponse de Mgr Bernard Fellay, supérieur de la Fraternité Saint-Pie-X, "est arrivée au Vatican et elle est positive", écrit le vaticaniste Andrea Tornielli.
Selon lui, une "confirmation officielle de l'arrivée de cette réponse devrait avoir lieu dans les prochaines heures".


Né à Sierre et ayant passé toute sa jeunesse à Ecône, le supérieur de la Fraternité Bernard Fellay est bagnard de souche. Ses armoiries empruntent à la famille Fellay jusqu'à la forme de l'écu.
Les hachures indiquent les émaux sur cette image non coloriée. Les métaux:  l'étoile en pointillée est or  = jaune, le château est argent = blanc. Les couleurs: le ciel est azur = bleu, le sol est sinople = vert. La tour est du type burgonde, D'azur à la tour d'argent, sénestrée d'un avant mur du même. La même tour se voit sur le sceau de Pierre de Châtillon de la Tour en 1291. (Galbreath, 1942). Ici la tour est maçonnée selon un plat d'étain de 1750. Mais il existe une variante à l'ossuaire de Bagnes sans maçonnerie mais avec une porte et un étoile à 6 rais. (Armorial, 1946) 
Monseigneur Fellay a opté pour la maçonnerie et le pentacle.


Les armes de Bernard Fellay publiées lors de son ordination sauvage le 30 juin 1988 qui lui avait valu une excommunication levée le 21 janvier 2009 font clairement apparaître sa devise: Spes nostra,




Variante publiée sur le site du district de France



Ce qui est amusant c'est le choix qu'a fait l'évêque légitime de Sion au moment de choisir ses propres armes en avril 1995.


Le devise de Norbert Brunner est assez proche de celle de Bernard Fellay: "ad serviendam spem nostram", littéralement au service de "spes nostra". Il s'agit d'un acte manqué assez merveilleux qui démontre qu'au début de son épiscopat l'évêque de Sion se doutait bien qu'il serait un jour au service de l'évêque d'Ecône, c'est du moins l'interprétation que nous a donné encore aujourd'hui un héraldiste confirmé.


On sait de source bien informée que le nonce apostolique Mgr Bruno Bernard Heim avait critiqué la devise de Mgr Norbert Brunner notamment parce qu'elle comportait plus de trois mots, ce qui contredit aux usages. Il avait proposé "serviendo spem renovare".

Une autre interprétation de la devise de Norbert Brunner  laisse entendre que le mot spem est l'acronyme du service de la population et des migrations, et qu'il faudrait donc y lire un message politique discret mais néanmoins déterminé. C'est Jean-René Fournier qui avait rebaptisé ainsi le service de l'état civil et des étrangers.

On remarquera que les armes reproduites ici sont timbrées d'un chapeau de prêtre à larges bords dont la couleur verte indique la dignité des patriarches, des archevêques ou des évêques et les 12 glands ou houppes sur les cordelières qui en précisent le rang, ici un évêque, selon une règle fixée en 1833.
On y voit également la croix de procession qui est un ornement extérieur derrière les écus de nos deux évêques, cette habitude remonte au XVème siècle. Les archevêques portent une croix double et 20 houpettes, ce qui était le cas de Mgr Lefèbvre qui avait 4 mots dans sa devise. Quant à Mgr Schwery, il fait partie d'une petite minorité de cardinaux à croix simple parce qu'il n'est pas archevêque,  il est timbré d'un chapeau rouge avec 30 houpettes et porte une devise à 5 mots: Spiritus Domini gaudium et spes. Encore!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.