14 janvier 2011

Titre biaisé

Le titre de l'initiative proposée au vote le 13 février 2011 est "Pour la protection face à la violence des armes".

Trop souvent, les personnes, comités qui se sont constitués contre elle l'appellent "l'initiative contre les armes" et les médias reprennent ce titre, simplificateur.

L'initiative n'est pas contre les armes à feu, elle n'interdit pas les armes à feu; elle réglemente l'achat et l'usage des armes, et elle est contre la violence induite par les armes.

J'ai peine à voir ce qu'il y a d'inacceptable, dans un pays démocratique où le peuple peut faire confiance à son armée et ses polices, à vouloir réglementer strictement l'achat et l'usage d'arme par les citoyens lambdas ?

Sophie Juon, montagnarde, Liddes.

3 commentaires:

  1. Une fois de plus, Oskar Katogan voit juste:
    Commem lui, je revendique le droit inaliénable - quelque soit la législation - de me protéger chez moi. Donc de détenir une arme chez moi. Je suis majeur, conscient des dangers des armes pour qui ne les connait pas, et je refuse - sous prétexte que je respecterai la loi - de risquer de me faire menacer chez moi par un malfrat ou un cambrioleur.
    On ne rentre chez moi que si l'on y est invité ou attendu. Cette initiative est surtout l'expression de gens qui veulent désarmer les citoyens hônnetes. Ce n'est pas l'arme qui est dangereuse, c'est l'usage qu'on en fait. Idem pour les couteaux de cuisine, les faucilles et les marteaux!
    Le Général Tapioca

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison d'avoir peur, mais ce n'est pas tes armes qui m'empêcheront de reprendre ton palais.
    Le Général Alcazar

    RépondreSupprimer
  3. Alcazar, je t'attends de pied ferme... pour une bouffe de chasse. J'ai caché un fusil dans une grange au mayen!
    Le Général Tapioca

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.