11 décembre 2010

PDC et PLR d'Entremont se déchirent dans deux interpellations urgentes.

Gervaise Marquis-Balleys du groupe PLR et Joachim Rausis du groupe PDCB ont rivalisé d'arguments en déposant chacun une interpellation urgente à 5 minutes d'intervalle le 16 novembre dernier.

Joachim demande:
Dans le même ordre d'idée, les habitants à l'année du hameau de Ferret doivent-ils trouver un autre lieu de résidence durant l'hiver? L'établissement public sis à Ferret et au bénéfice d'une autorisation d'exploiter à l'année doit-il fermer ses portes de novembre à avril?
Alors que Gervaise s'inquiète:
Idem dans le Val Ferret, vallée voisine du Saint-Bernard, où l'accès est également interdit aux piétons depuis le hameau du Clou jusqu'à Ferret. Que va devenir l'Hôtel du Col de Fenêtre si aucun promeneur, à pied, en raquettes, en luge ou à ski ne pourra plus s'y rendre?
Mais la grande différence entre Gervaise et Joachim se situe quand même dans cette question cruciale qui tient de l'élémentaire prudence dans l'économie domestique S'y oppose la prudence de la maîtresse de maison et la témérité du montagnard.
Est-ce que les propriétaires des deux bâtiments devront mettre la clé sous le paillasson durant la saison hivernale et envoyer leur personnel timbrer le chômage? nous dit la dame.
Devons-nous cadenasser la montagne dès les premiers flocons de neige et jeter la clé jusqu'au printemps, sous prétexte de préserver les individus des risques d'avalanches? se questionne le monsieur,

Conscient de l'importance de résoudre au plus vite le dilemne, et ne pensant qu'il est opportun ni de glisser une clé sous un paillasson ni de la jeter, Entremont-Autrement, troisième force politique du district propose au PDC et au PLR de se mettre d'accord sur une troisième solution, le porte-clé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.