1 septembre 2010

Non à la révision de la LACI

Le 26 septembre 2010, le peuple doit décider s'il accepte ou refuse la modification de la loi sur l'assurance-chômage.

Réuni en comité le 27 août 2010, Entremont Autrement recommande de refuser la modification de la loi sur la base des réflexions suivantes :

a) ce n'est pas en réduisant les prestations aux étudiants et apprentis en fin de formation que nous allons remédier aux problèmes financiers de l'assurance-chômage; les jeunes ne sont pas la majorité des personnes recevant des indemnités chômage élevées et pour une période de longue durée; de plus, s'agissant des étudiants sortant de l'université, on pénalise les personnes qui vont en toute vraisemblance cotiser sur les montants plus
élevés une fois rentrés dans le monde du travail; enfin, les solutions pour lutter contre les abus des jeunes qui préfèreraient toucher des indemnités chômage plutôt que rentrer dans le monde du travail existent déjà dans la loi; il suffit de les appliquer.

b) c'est en augmentant le plafond des salaires soumis à cotisation de manière plus audacieuse que la révision soumise au vote, voire en les déplafonnant, que les problèmes importants de financement de l'assurance chômage trouveront une solution; il s'agit là d'une application du principe de solidarité entre les différentes classes salariales, même si les indemnités chômage, elles, ne pourront pas être proportionnelles aux cotisations versées; le pourcentage prélevé sur
les salaires entre CHF126'00 et CHF 315'000 porte d'ailleurs le nom de "pourcentage de solidarité";

c) si le plafond des salaires soumis à cotisation est plus élevé, il est vraisemblable que les personnes ayant un salaire moyen seraient plus à même en cas de besoin d'accepter une hausse de leur cotisation;

d) si le projet vise à assainir les caisses de l'assurance-chômage, ne vaudrait-il pas mieux instaurer une réforme qui permette un tel assainissement rapidement, par un relèvement provisoire des cotisations ordinaires et un déplafonnement provisoire des salaires soumis à cotisation, plutôt qu'une demi-réforme qui n'amènera un assainissement qu'après de longues années ?

e) en conclusion, Entremont Autrement souhaite voir une réforme plus audacieuse de l'assurance-chômage avec un plafond pour les salaires soumis à cotisation plus élevé voire plus de plafond du tout, même de manière provisoire seulement.

Entremont Autrement recommande donc de refuser la modification de la loi sur l'assurance chômage et soutiendra les futures initiatives visant notamment à élever ou déplafonner les salaires soumis à cotisation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.