29 août 2010

Orsières dans la tempête de la grande histoire. (I)

Quel rapport entre la petite et la grande histoire? L'été étant propice à la lecture, nous avons retrouvé des documents qui permettent de montrer qu'il s'est passé à Orsières un événement qui a eu des conséquences folles sur l'histoire politique suisse, concernant la montée du fascisme, mais également une demande explicite de la démission du conseil fédéral par les communistes, et plus surprenant encore des bisbilles dans l'Eglise réformée! Pour nous instruire et nous amuser, voici le premier épisode de ce feuilleton passionant.
Le dictionnaire historique suisse raconte ainsi la naissance de la Fédération fasciste:
En 1933, après la victoire de Hitler et la naissance des fronts, la Fédération fasciste suisse voit le jour. Arthur Fonjallaz, colonel vaudois discrédité mais à l'ambition politique intacte, en est le chef. Il est parvenu à nouer des relations directes avec Mussolini. Le duce le reçoit à quinze reprises au moins et lui octroie plus de 600 000 francs de subsides. Son aide financière vise à freiner aussi bien le développement du socialisme en Suisse, que celui du frontisme, perçu à Rome comme une émanation du nazisme. Le mouvement de Fonjallaz, qui se borne à proposer pour la Suisse les recettes appliquées en Italie, n'obtient qu'un très faible écho.
Quelle rapport avec la coquette bourgade d'Orsières. Vous le saurez à la lecture de notre passionnant feuilleton. Tous vos commentaires sont bienvenus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.