3 juin 2020

Sembrancher, votation communale sur la diminution du nombre de conseiller-ère-s communaux-ales

A l’aube des élections communales, les Trabetzet-te-s ont reçu leur bulletin de vote pour statuer si le futur conseil communal se composera de sept ou cinq membres. Mais pourquoi une telle votation ? N’y avait-il pas d’autres solutions à envisager ? Quels impacts aurait une diminution du nombre de conseiller-ère-s pour les futures élections ?

Une des raisons qui a poussé le conseil communal actuel à faire voter ses habitant-e-s s’inscrit dans l’histoire des précédentes élections ; peu de personnes voulaient se présenter, les partis se lançaient donc dans une véritable « chasse à l’homme » pour remplir leur liste et pouvoir être représentés au conseil ! De ce point de vue, diminuer le nombre de sièges se justifie…Mais, cette votation était-elle la seule « solution » au peu d’engagement politique ? Le conseil communal n’aurait-il pas dû mettre en œuvre des actions afin de donner envie de s’impliquer civiquement ? En effet, le système politique communal actuel investit peu de temps aux débats citoyens ou à des forums invitant la population à se positionner sur des thématiques précises, mis à part lors des assemblées primaires. Ces quelques projets ont comme finalité de donner la parole aux habitant-e-s mais également d’instaurer un lien privilégié avec le conseil élu.

Quoi qu’il en soit, le conseil communal a choisi de faire voter ses citoyen-ne-s sur ce sujet, mais cette diminution de deux sièges n’est pas sans conséquences ; statistiquement le pourcentage pour obtenir un siège augmente ! Ce qui a une incidence sur les partis minoritaires ; ils ont moins de chance d’atteindre ce pourcentage et donc d’être représentés. Dans ce sens, en passant de cinq conseiller-ère-s, les élu-e-s ne représenteront pas l’ensemble des partis politiques. Dans cette optique, voter NON permet une meilleure représentativité des partis. Laissons donc la population élire le conseil communal selon leurs valeurs et sensibilités politiques ! De plus, soyons optimistes sur l’engagement des citoyen-ne-s, l’avenir politique est à construire et sera empli de changements et de renouveaux ! 

Amélie Nicolò

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.