12 mai 2016

Prise de position d'Entremont Autrement - votations fédérales du 5 juin

Le dimanche du 5 juin 2016, les citoyens suisses doivent se prononcer sur 5 objets; si EA était une personne, que voterait-elle?

Reprenons les objets un à un, dans l'ordre présenté par le Conseil Fédéral:

1.- Initiative populaire "en faveur du service public"
Cette initiative soutient que le service public (poste, transport, etc….) s'éloigne de plus en plus de ce qui a fait sa force et tend à devenir une activité soumise aux lois du marché, à la libre concurrence et au profit à court terme; l'initiative veut défendre un service public de qualité, qui sert toute la population et à un prix accessible. Elle n'est soutenue par aucun parti politique, lesquels estiment que son titre est trompeur; cependant dans les sondages actuels, elle fait un score étonnant. Sur ce sujet, il y a égalité parfaite entre les oui et les non du Comité d'Entremont Autrement, et aucune majorité ne vient départager la voix du Comité.


2.- Initiative populaire "pour un revenu de base inconditionnel"
Cette initiative défend une idée novatrice, laquelle pourrait changer radicalement ce qui fait le socle de la société moderne, soit la rémunération du travail et de manière générale notre rapport au travail; tout un chacun pourrait gagner de l'argent, sans travailler. Les Verts notamment soutiennent cette initiative, tous les partis bourgeois de même que le parti socialiste suisse rejettent cette initiative (les sections fribourgeoise et genevoise du PS la soutiennent cependant!); chez Entremont Autrement, le Comité est également partagé entre l'envie de modifier notre rapport à l'argent (mais pas notre rapport au travail), et le scepticisme par rapport à un tel changement : est-il possible? L'effet sera-t-il bénéfique ou au contraire pire que les maux que l'initiative veut résoudre? Finalement, le Comité voterait non, à une courte majorité.

3.- Initiative populaire "pour un financement équitable des transports"
Les lobby des automobilistes ont lancé cette initiative qui réclame un juste financement du réseau routier. Le Comité exige que toutes les redevances, impôts et taxes payés par les automobilistes soient réinjectés dans le réseau routier; si cette initiative était acceptée, cela priverait la Confédération de ressources financières importantes, par exemple pour l'agriculture, la formation, etc… De plus, l'acceptation de cette initiative torpille toute politique de développement de la mobilité douce, toute politique en faveur des transports publics. Aucune voix au sein du Comité d'Entremont Autrement ne soutient cette initiative qui va à l'encontre des valeurs d'Entremont Autrement (développement des transports publics et priorité à la mobilité douce).

4.- Modification de la loi fédérale sur la procréation médicalement assistée
Le peuple suisse a déjà accepté un premier volet de la nouvelle loi sur la procréation assistée en 2015. Initialement, le diagnostic préimplantatoire n'aurait du être ouvert qu'aux parents risquant de transmettre une maladie héréditaire grave, ne pouvant être soignée et se déclarant avant 50 ans; le Parlement a finalement étendu la possibilité du diagnostic préimplantatoire à tous les embryons conçus en éprouvette et ce par le moyen de toutes les techniques génétiques disponibles; certes, il y a des gardes-fous, mais le comité ayant lancé le référendum soutient que ce projet de loi est la porte ouverte à une sélection trop large des embryons. Ici, pas de clivage droite-gauche, mais un avis basé sur les convictions intimes de chaque personne; dans ce cas, le Comité d'Entremont Autrement refuse le référendum et accepte la nouvelle loi fédérale à une courte majorité.

5.- Modification de la loi sur l'asile
La réforme de la loi sur la l'asile est soutenue par tous les partis suisses, sauf l'UDC. Le principal but de cette réforme est d'accéler les procédures afin que les requérants d'asile soient rapidement fixés sur leur sort; pendant la procédure, chaque requérant bénéficie d'une assistance juridique gratuite. Certains mouvement d'extrême gauche et des associations actives dans le milieu des réfugiés contestent cette réforme, car les délais sont considérés comme extrêmement courts; il est très difficile de comprendre pour quelle raison, si ce n'est simplement l'esprit de contradiction, l'UDC est contre cette réforme, alors qu'elle a réclamé un raccourcissement des procédures pendant des années. Sur cet objet soumis au vote, le Comité d'Entremont Autrement accepte, avec une forte majorité, cette nouvelle loi. 

Pour le comité d'Entremont Autrement
Sophie Juon
Présidente

1 commentaire:

  1. J'ai consacré un moment de mon dimanche à prendre connaissance du matériel de vote reçu. La lecture des argumentaires distribués par les services de la Confédération est rébarbative. Merci à EA de cette synthèse qui me permet de prendre position de façon satisfaisante.

    EA le mouvement qui accompagne le citoyen !

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.