15 février 2016

Ce n’était ni le lieu ni l’heure Monsieur le Conseiller d’Etat Maurice Tornay

En ce vendredi 12 février 2016, se tenait à Orsières, l’accueil de ses nouveaux résidents. Comme lors des dernières années, ce fut Mme Janine Mottier Obrist, conseillère en charge de la culture, qui orchestra la soirée. Au menu: discours de bienvenue, présentation de la commune, de ses divers services et des autorités orseraines, accueil personnalisé des nouveaux résidents avec un petit présent à la clé pour chacun d’eux, petits intermèdes musicaux (Samuel Thétaz - accordéon), présentation d’une brasserie artisanale locale (Ademus) et partage de petites gourmandises accompagnées de boissons diverses pour terminer en beauté. Je profite ici, de féliciter toutes celles et ceux qui ont contribué à la mise sur pied et à la réussite de cette soirée conviviale et de rencontres.
Si les organisateurs de cette soirée sont à mettre en exergue, je tiens à signaler deux fausses notes venues ternir cette réception. Elles sont à mettre au crédit de Monsieur le Conseiller d’Etat Maurice Tornay. Non content d’avoir quémandé et obtenu à la dernière minute un temps de parole, il l’a utilisé sans retenue et à fort mauvais propos.

La première fausse note a été le manque de respect et l’arrogance affichée par Monsieur le Conseiller d’Etat Maurice Tornay. Comment qualifier autrement sa requête de pouvoir s’exprimer avant Jean-François Thétaz, président de la commune qui accueille ses nouveaux citoyens.

La seconde fausse note, c’est l’intégralité de la suite et fin de son intervention. Après avoir évoqué, par de petites allusions, trois objets soumis actuellement au vote, il n’a pas manqué d’épiloguer sur la quatrième. Je ne peux envisager qu’en tant qu’invité depuis quelques années à cette soirée, il n’en connaisse le but. Cette soirée est celle d’une commune, par ses autorités, contente de se présenter et d’accueillir ses nouveaux résidents. En confondant cette soirée d’accueil et politique, Monsieur le Conseiller d’Etat Maurice Tornay a fait preuve d’un manque total de bons sens et de retenue. Son intervention en faveur d’un objet soumis en votation n’avait rien à faire là en cette circonstance. Ce n’était ni le lieu ni l’heure pour une envolée telle que la sienne.

Au final, très belle soirée d’accueil enneigée qu’est venu tenir ces deux dérapages dus à un pilote en manque totale de maîtrise.

Urbain Gaillard
Conseiller communal - Orsières

2 commentaires:

  1. L'envie irrépressible de se montrer et puis la flemme de préparer, donc se rabattre sur un sujet connu hors propos. C'est donc bien la preuve que Maurice Tornay n'est pas en campagne. Souhaitons lui de se retirer bien vite de la scène publique.

    RépondreSupprimer
  2. On ne connaît ni le jour, ni le lieu, ni l'heure... où Maurice Tornay annoncera sa décision.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.