1 novembre 2015

Et après?

Il n'aura finalement manqué qu'un peu plus de 1400 suffrages à Pierre-Alain Grichting pour accéder au Conseil des Etats. Le Valais aura donc pour quatre ans encore deux représentants PDC à la Chambre haute. La volonté de ravir à la "citadelle démocrate-chrétienne" un de ses sièges a manqué sa cible.

Dans les heures qui suivent, tomberont de nombreuses accusations: à la gauche qui ne s'est pas ralliée au PLR, à l'UDC qui a tergiversé, aux électeurs qui ne se sont pas suffisamment déplacés aux urnes, etc. Peu importe. Cependant, il voudrait la peine de mener une réflexion de fond.

On ne peut pas demander au peuple de se rallier à un candidat dont le quasi unique argument de campagne aura été de faire tomber la "citadelle PDC". Il faudra à l'avenir présenter des idées, une vision différente de la politique et aller convaincre l'électeur avec un projet. Pas que des affiches publicitaires géantes!

Il existe une autre manière de faire de la politique, plus laborieuse, plus complexe, moins tape-à-l'oeil, mais qui pourrait bien convaincre une majorité de Valaisannes et de Valaisans si l'on se donne la peine de la mener: fondée sur une démarche citoyenne, participative, intellectuelle. Il s'agit pour cela d'abandonner un complexe d'infériorité envers le PDC et proposer un vrai projet novateur pour notre canton. A l'heure actuelle, je suis triste que ceux qui ont tenté de le faire n'aient pas franchi le cap du premier tour.


La lutte continue!

J. Lovey

1 commentaire:

  1. Eh oui !
    Et pour la poursuite de notre engagement, c'est avec conviction que je le ferai à tes côtés et ceux de nos amis d'EA. En espérant que de nombreuses entremontantes et nombreux entremontants viennent spontanément nous rejoindre activement afin d'aller de l'avant dans la défense des valeurs qui nous sont chères.

    P.S. : Au deuxième tour n'étaient présent que des candidats n'ayant pas franchi le cap du premier tour ;-)

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.