19 août 2015

L'intégration passe aussi par la naturalisation

Durant la campagne aux fédérales, la rédaction du blog d'Entremont Autrement ouvre ses colonnes aux politiques et aux citoyens qui en font la demande. Aujourd'hui, c'est Frédéric Nouchi du PS Migrants qui nous écrit. Voici son texte.

Nous voulons un Valais qui bouge,
Nous voulons un Valais multiculturel et plus proche de sa vraie réalité,
Voilà pourquoi je crois qu’il nous faut réagir!

Rappelez-vous d’un certain 9 février 2014, un des détonateurs de la création d’une section PSVR-Migrant-e-s en Valais :

« Vous êtes étranger? Je suis heureux que vous soyez ici. Vous faites partie de la Suisse.» 

Ce texte figurait sur un autocollant que Caritas Suisse distribuait, en guise de «geste de respect et de reconnaissance envers le 1,8  million d’étrangers vivant en Suisse, au lendemain du oui à l’initiative «Contre l’immigration de masse». 

Le 9 février, le vase a débordé: les migrants ne pouvaient plus rester spectateurs, il fallait s’engager et se faire entendre! Dans le climat perturbé et de repli sur soi où nous vivons depuis le 9  février, les étrangers se sont posé la question de leur place en Suisse et du rôle qui est le leur !
Et encore plus, pour tous ceux qui n’ont pas le passeport de ce pays !
Nous ne voulons plus de cette Suisse-là!

Chers camarades suisses et amis issus de l’immigration, soyons lucides, la plupart d’entre nous sommes Suisses, mais «DES SUISSES NON CERTIFIES». Dans ce pays, nous sommes quelque 900 000 étranger-e-s qui remplissent toutes les conditions pour obtenir le « GRAND SÉSAME » Suisse.

Le PS Migrant-s-es veut s’engager dans une campagne de sensibilisation auprès de tous les migrants, afin de les convaincre à franchir le pas vers une naturalisation, qui leur donnera tous les droits et les devoirs de citoyens à part entière. Ce sera une campagne de longue haleine car, nous sommes conscients des résistances et des difficultés culturelles que nous rencontrerons.

La diversité fait partie de la richesse de notre pays et nous devons tous rester fiers de nos racines.

Nous appelons, toutes et tous les Suisses « NON CERTIFIÉS » à devenir désormais des Suisses à passeport rouge et croix blanche!

Voilà ce que Le PS migrant-e-s défend et que nous allons mettre en avant durant cette campagne en Valais aussi :

  • Il ne peut y avoir de politique d’intégration réussie sans l’octroi de droits démocratiques de codécision et de participation politique. Nous revendiquons la naturalisation rapide des résident-e-s permanents qui pourront garder leur nationalité d’origine si c’est nécessaire et souhaité.
  • Plus de 160 ans après la création de l’Etat fédéral, il est grand temps de dépasser les trois niveaux des droits civiques – commune, canton, Confédération. S’agissant de la nationalité suisse, il est nécessaire de passer au principe du droit du sol (jus soli). La citoyenneté suisse doit être accordée à toute personne née ou résidente permanente sur le sol helvétique. Les personnes dont la famille habite depuis trois générations dans notre pays, font partie intégrante de la Suisse. Ainsi, faciliter leur naturalisation n’est en rien un geste noble, mais relève simplement de l’évidence, car, mis à part sur le papier, cette troisième génération est Suisse et ce depuis bien longtemps.
  • Nous nous battons pour le principe démocratique qui veut que toutes celles et ceux qui sont soumis au pouvoir politique doivent pouvoir avoir leur mot à dire. C’est pourquoi tous les résident-e-s helvétiques doivent se voir accorder le droit de vote actif et passif ainsi que le droit d’éligibilité à tous les échelons institutionnels.


La preuve en est, quand on accorde le droit de vote aux étrangers, voyez ce qui ce déroule à Genève, lors des dernières élections communale, les partis, MCG et UDC ont carrément pris une raclée magistrale et n’ont pu placer aucun candidats dans les communes (Stauffer mis au placard au 1er tour) et les permis C sont tellement fiers d’avoir eut enfin le droit vote, que même les réseaux sociaux ont explosé de bonheur sous les photos de leurs bulletins et enveloppes … tiens j’ai même pu lire sur le profil d’un de ces nouveaux électeurs.
« Voilà, j’ai voté ! Ne laissez pas les autres décider à votre place ! Quelle épopée ! Quelle aventure fantastique, j’ai pu vivre grâce à vous ! Je vous remercie car grâce à vous, j’ai pu enfin redevenir un citoyen a part entière... je n’étais qu’un étranger, mais maintenant je suis comme un suisse … je peux enfin m’exprimer démocratiquement. Merci à la république genevoise de m’avoir redonné mon statut d’être humain ! »

Alors j’espère qu’enfin mon valais d’adoption et ses 30 à 40% de concitoyens migrants pourront eux aussi vivre ce moment de liesse !

ALORS AMIS, UNIS, NOUS SERONS PLUS FORT. !
ALORS AMIS, SOUTENEZ LA LISTE N°19!
POUR TOUS SANS PRIVILEGES !

Nouchi Frédéric
Candidat aux élections fédérales 2015
Vice-président Romand du PS/SPMigrant
Co-président du PS Migrant-e-s Valais Romand

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.