22 octobre 2014

Assumer ses actes...

A l'ouverture de l'assemblée générale, Sophie Juon, notre présidente, s'est exprimée en ces termes:

Je suis très heureuse de vous accueillir pour cette nouvelle assemblée générale d’Entremont Autrement.

L’année 2014 devait être une année calme du point de vue politique, puisqu’aucune élection n’était prévue.

Cependant, depuis les dernières élections cantonales, bien des choses ont changé en Valais : le PDC a perdu sa majorité historique au Parlement, les radicaux leur siège au conseil d’état.

J’ai entendu à plusieurs reprises des députés au Grand Conseil dire qu’il y a plus de débats depuis que les forces en présence sont plus équilibrées, et que les partis majoritaires respectent un peu plus les minoritaires qu’auparavant. Je ne parle pas tellement de politesse et d’amabilité, car les débats restent vifs, mais les grands partis se sentent un peu plus obligés de tenir compte de l’avis des minoritaires.

Mais surtout cette année, il y a eu les affaires !

Certes, elles donnent une mauvaise image du Valais et notre économie n’a pas besoin de publicité négative. Mais regardons le côté positif: ces affaires éclatent au grand jour car certains citoyens ou, dans le cas de l’affaire Cleusix, une commune, ont eu le courage de se plaindre et de briser l’omerta en place depuis longtemps.

Parce que ces affaires ont éclaté au grand jour, le Valais a l’opportunité de se débarrasser du système de copinage dont il est le champion depuis des lustres; système de copinage qui est un obstacle à la démocratie, à la transparence, à l’efficacité de l’Etat et qui enlève tout sens de responsabilité aux personnes qui en profitent.

Mais pour ce faire, chacun, en tant que citoyen, membre d’une autorité, ou employé de l’Etat, qu’il soit tout en haut ou tout en bas de la hiérarchie, doit avoir un sens de responsabilité vis-à-vis de la société, de la collectivité dans laquelle il vit et travaille : sens de la responsabilité pour assumer ses actes ou ses omissions, payer ses impôts, voter, travailler. Ce n’est que lorsque tout le monde endossera ses responsabilités, selon son poste et son statut, que le Valais pourra dire qu’il a tourné cette page.

Bonne soirée à tous.

Sophie Juon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.