12 janvier 2014

Votation pour le prix de la honte 2014



Chaque année, c’est au public de désigner le «lauréat» du People’s Award. 

L’entreprise qui totalise le plus de voix se voit décerner son prix de la honte à la conférence de presse en janvier.



Les 8 firmes suivantes sont nominées pour le People’s Award 2014: 




Entreprise d'état Sud--Africaine, et principal acteur du secteur de l'énergie, Eskom produit 90% de son courant électrique à partir de centrales à charbon. Au bilan climatique s'ajoute le bilan environnemental et sanitaire d'une industrie particulièrement sale.


Malgré un niveau de dépense jamais enregistré pour un tel évènement, il apparait que la population brésilienne ne profitera pas vraiment de la coupe du monde 2014. Dans les 12 villes qui accueilleront des matches, des centaines de milliers de personnes ont étl déplacés de force, et ont perdu leurs moyens d'existence.
Gap est l’un des principaux acheteurs de vêtements fabriqués au Bangladesh. Alors que plus de 100 marques ont pris des engagements en matière de respect des droits des travailleurs suite à l’effondrement du Rana Plaza, qui a tué plus de 1100 ouvriers. GAP a refusé de modifier sa politique d'entreprise et ne prend pas ses responsabilités au sérieux.
Le géant russe se targue d'être la première entreprise capable d'extraire du pétrole d'un gisement situé en Arctique. Malgré les risques qui pèsent sur l'environnement, Gazprom refuse de rendre publique son plan d'intervention en cas de catastrophe. En brisant le tabou de l'Arctique, l'entreprise montre aussi qu'elle ne se préoccupe pas du changement climatique.
Le géant du secteur des matières premières minières se rend coupable d'atteintes graves à l'environnement et aux droits humains sur le site des mines qu'elle exploite. Les pollutions du sol et des eaux, les déplacements forcés de population, les intimidations et la corruption font partie du quotidien de l'entreprise.
La banque, qui a son siège à Londres, travaille avec des entreprises du secteur de l'huile de palme, dont Sime Darby et Wilmar International. Ce faisant elle se rend complice d'atteintes graves aux droits humains, ces compagnies étant connues pour s'accaparer illégalement des terres et en expulser les habitants.
L'entreprise norvégienne Marine Harvest est le numéro 1 mondial en matière d'élevage de saumons. Au Chili, elle profite de la faiblesse du cadre juridique pour imposer une politique d'entreprise irresponsable qui détruit l'environnement et met en péril la santé de ses employés et des communautés locales.
Ces trois multinationales produisent des pesticides qui sont responsables de l'effondrement des populations d'abeilles et d'autres insectes pollinisateurs. Elles pratiquent en outre un lobbying extrêmement agressif afin d'éviter que leurs produits soient interdits.

http://publiceye.ch/fr/votation/



proposition d'Urbain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.