15 janvier 2014

Une session spéciale?

(...) D’abord, il conviendrait de rendre à Florian Alter – l’excellent représentant d’Entremont Autrement – l’initiative aux «3 signatures manquantes» et de rappeler qu’elle permettrait non seulement de mettre sur pied une session spéciale, mais de la réaliser avant le mois de mars. (...)

Par Olivier Salamin, sur un blog

3 commentaires:

  1. C'est fou ça, tout le monde clamait qu'il faut aller vite pour faire la lumière sur cette affaire, y compris Maurice Tornay qui a dit à Forum du 6 janvier qu'il se réjouissait de parler (on se réjouit aussi), mais quand il s'agit concrètement de mettre en œuvre un moyen pour faire bouger les choses, il n'y a plus que l'ADG (dont fait partie EA ...)

    RépondreSupprimer
  2. Est-ce la topographie de notre canton qui structure notre façon de penser ? Replié sur lui-même, petites voies de sortie pur la communication avec d'autres régions, sans volonté de comparaison, un sentiment de toute puissance et d'introversion ? Franchement, Valaisans REVEILLONS-NOUS !!!!!
    Le monde existe en dehors du Valais, nous en dépendons, nous en profitons, arrêtons de larmoyer, de laisser le champ libre aux magouilles qui nous rapprochent de plus en plus de l'omerta d'une organisation tristement connue !
    Certainement qu'un habitant de ce canton sur deux à un smart-phone, une connexion Internet ou un i-Pad !
    Arrêtons de mettre des barrières à nos idées novatrices, vivons avec le monde, nous qui y sont si bien connecté ! Pourquoi diaboliser tout ce qui vient d'outre-Valais ! Sommes- nous si sclérosés, que nous ne puissions penser qu'au-travers des pensées de nos aïeux, que de nous laisser perfuser des mots-d'ordres dictés par la peur du changement ?
    Nous tirons des rideaux opaques et laissons des blanc-seings à nos gouvernants, sous prétexte qu'ils sont du "bon" parti. Si leur mandat se fait en toute transparence, qu'ont'ils à craindre de clarifier certaines situations ?
    Y en a marre de se retrouver, année par année avec des casseroles qui maintiennent notre canton dans la fange des non-dits, de la corruption et des passe-droits !

    RépondreSupprimer
  3. Après le pitoyable exercice de "transparence" offert hier par le Conseil d'Etat, l'initiative pour une cession extraordinaire semble encore plus crédible. Etant donné la gravité des affaires, elle est même indispensable !

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.