22 février 2013

Oui à l'initiative Minder

Alors que le 3 mars approche, tous les valaisans sont des experts en ce qui concerne la loi sur l’aménagement du territoire et connaissent en détails tous les points de l'argumentation anti-LAT. Cependant, il ne faudrait pas oublier l'initiative Minder!

Aujourd'hui, tout le monde semble d'accord pour dire que les salaires des grands managers sont surévalués et totalement déconnectés de leurs prestations: s'il est déjà très difficile de faire croire que le salaire d'un Vasella est mérité alors que son entreprise fait de gros bénéfices, il est presque impossible de trouver normal la rémunération d'un Marcel Ospel qui a été de nombreuses années l'un des patrons les mieux payés de Suisse alors qu'il a précipité UBS droit dans le mur et a fait voler en éclat l'image de la banque.

Dans un tel contexte, l'initiative Minder semble providentielle. Elle donne le pouvoir aux propriétaires des sociétés anonymes cotées en bourse: les actionnaires ; elle oblige les caisses de pension à s'investir dans la gestion des entreprises dans lesquelles elles sont actionnaires, mais surtout, elle interdit les primes d'arrivée et de départ. Si vous ne comprenez pas en quoi ces parachutes dorés posent problème, je vous invite à visiter cette page du site remunerationsabusives.ch

Enfin, si vous voulez que les choses changent mais que vous pensez que le contre projet est plus efficace, détrompez-vous: il équivaut presque au statu quo au regard de l'initiative Minder. Il est facilement contournable, n'interdit pas strictement les rémunérations abusives et ne prévoit pas de sanctions pénales. Donc, le 3 mars, n'hésitez plus, votez OUI l'initiative Minder!

Jonathan Darbellay

Entremont Autrement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.