4 octobre 2012

Des élections dans la paix et la sérénité

Dans une dizaine de jours, les élections communales d’Orsières seront jouées. Deux candidats, dont je ferai peut-être partie, ne seront pas élus. En acceptant de figurer sur la liste d’Entremont Autrement, la première chose qui m’est venue à l’esprit est que je risquais de ne pas être élue. Mais très rapidement, j’ai compris que l’important était tout d’abord de s’engager, qu’ensuite le peuple déciderait et que j’accepterais son verdict. C’est par conséquent dans un état d’esprit calme et serein que j’aborde les élections.

J’ai entendu à plusieurs reprises l’argument selon lequel Entremont Autrement allait semer la division dans la Commune si un ou deux candidats des partis en place devaient être recalés. Cette perspective est perçue par certains comme un véritable cataclysme. Je m’insurge contre cette vision archaïque de la démocratie. Les candidats d’Entremont Autrement n’ont aucune envie de semer la zizanie, ils se mettent tout simplement à la disposition de la Commune et des citoyens qui, eux, feront leur choix.

Une démocratie bien vécue n’engendre jamais la division, la rancœur, l’amertume, la haine, contrairement à l’absence ou au manque de démocratie.



Chères candidates et candidats PDC et PLR, Urbain et moi sommes avec vous dans le même bateau, et non contre vous. Nous voulons comme vous le bien de la commune, mais désirons apporter notre vision, notre sensibilité et désirons représenter une frange de la population qui n’a encore aucun droit à la parole, ce qui, vous l’admettrez, est profondément antidémocratique.

Je souhaite très sincèrement que chacun d’entre nous vive ces élections dans la paix et la sérénité, car finalement, nous avons tous le même but. Et j’espère de tout cœur, que quoiqu’il advienne, nous puissions le soir du 14 octobre, tous nous féliciter ou nous consoler dans la solidarité et l’amitié.

En attendant, je vous envoie à tous mes amicales salutations.

Bernadette Murisier

6 commentaires:

  1. Très beau texte, merci Bernadette, c'est ainsi qu'on doit grandir tous ensemble dans la démocratie

    RépondreSupprimer
  2. Ma chère Bernadette, merci de proposer enfin une élection ouverte, comme dans tant de communes. Ils sont nombreux ici, y compris dans la majorité, qui auraient souhaiter des listes ouvertes pour ses élections. Les gagnants en sortiront renforcés, car à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Les perdants ne seront pas jetés à la Dranse et pourront fièrement dire: 2012 j'y étais, comme ceux de 1924 à l'introduction de la proportionnelle!
    Et les esprits évoluent déjà, il y a quelques semaines un notable disait: "Ils ont piqués à 98% pour cent le programme PDC. Il y a juste leur histoire de politique de la jeunesse qui va créer un ghetto. Nos sociétés locales suffisent entièrement à intégrer la jeunesse." Aujourd'hui, le programme PDC a été édité et "Créer une maison des jeunes" y figure en bonne place. C'est à vraiment croire qu'une politique consensuelle pour le bien de la commune sera possible. Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  3. citoyenne de la côte d'orvendredi, 05 octobre, 2012

    Chère Bernadette,
    Merci de replacer la démocratie au centre d'un débat qu'elle n'aurait jamais du quitter !
    C'est en œuvrant tous de concert, quelque soit nos "couleurs" que notre commune en sortira grandie.
    En acceptant des visions d'avenir différentes, des chemins de traverses, pour aboutir à un bien-être commun, l'ensemble de nos élus feront montre d'une ouverture certaine.
    Il n'est aucunement question de remettre en cause tous les travaux effectués par une équipe communale performante. Des visions nouvelles ne pourront être que bénéfiques pour créer une synergie positive pour l'avenir d'Orsières.
    Vive l'Entremeont, ses citoyens et ses autorités, travaillant pour le bien commun.

    RépondreSupprimer
  4. Ceux qui font semblant de partir unis, font tout aussi pour ne pas sortir dernier de leur liste! Et le comportement individuel des candidats PDC ces derniers jours est assez significatif. Ceux qui craignent le plus d'être en queue de liste sont littéralement en train de dire n'importe quoi. La panique est mauvaise conseillère.

    RépondreSupprimer
  5. Zufferey de Cratognejeudi, 11 octobre, 2012

    Ce sont des lignes que j'aurais voulu écrire.

    RépondreSupprimer
  6. Bernadette, ton combat a été mené dans une grande dignité, merci de ta détermination et de ta douceur. De tout coeur avec toi.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.