28 septembre 2012

Lettre ouverte de Laure Sauthier Rausis à ses concitoyens

 Chères citoyennes, chers citoyens d’Orsières,

Pour une politique d'ouverture
Je prends la plume pour vous exprimer mes sentiments face à cette campagne électorale 2012. Aah ! La politique, je l’aime autant que je la déteste. Parce que d’un côté, elle est très intéressante, car sans elle, nous n’avancerions pas, et notre société stagnerait. De l’autre côté, la partie sombre, celle que je ne cautionne absolument pas, la guerre des partis et sous le couvert d’un mandat politique, les habiles camouflages d’intérêts personnels.
Je défends une politique d’ouverture et constructive, sans parti, basée sur des élus de confiance, lesquels prôneraient leurs convictions et valeurs propres. Tout cela est utopique paraît-il, mais j’en doute beaucoup. Je ne suis pas ici pour contrarier des politiciens et un système si convaincus, et malheureusement si convaincant… Mais que se passe-t-il?

Pour des élections ouvertes
Un séisme semble secouer notre petite commune. J’ai le sentiment, que ces derniers temps, dans notre village, règne une ambiance curieuse. Les gens semblent réfléchir, se poser des questions et critiquer est devenu le sport à la mode. Certains se révoltent, d’autres se réveillent, mais nombreux restent endoctrinés, le regard figé et opposé à d’autres perspectives, intentionnellement jugées fausses et dangereuses, ce dernier point m’attriste. Entremont Autrement. Ce sont « eux » qui dérangent, du moins quelques personnes mais pas l’opinion publique. Et oui, je comprends et compatis. « Eux » dérangent ces élections, paisibles et à listes fermées depuis des années, avec comme unique et faible argument: la peur de laisser l’un des « siens » sur le bord de la route.
Aux yeux de beaucoup, « Eux » dérangent les prévisions : celles d’une majorité. Pluie et beau temps se décideront ensemble.

Mon expérience de la collégialité
Elue au conseil général de Martigny pour deux législatures - je n’ose pas dire, que c’était sur une liste socialiste, car « ici » et comme l’a si bien dit, lors de la présentation des candidats, le conseiller national Mathias Reynard, le mot « socialiste » est un vilain mot - j’étais consciente, que la possibilité de ne pas être élue existait, et assuma ces candidatures sans crainte. J’ai eu la grande chance de travailler dans des commissions intéressantes ou le mot parti n’existait pas. Les analyses et les aboutissements des projets pour le bien de la collectivité passaient en priorité. On en oubliait le parti de chacun. Les décisions étaient collégiales et prises dans un intérêt unique, celui des citoyens. Bref, tout cela pour vous dire, que je connais un peu l’aventure de ce que vivent nos chers et futurs conseillères et conseillers communaux. Je les trouve courageux et leur tire ma casquette car c’est toujours plus facile de critiquer que de s’exposer.
Je pense que les plus belles qualités que doit posséder un politicien sont : l’intégrité et l’humilité. Deux resteront sur le carreau, ce n’est pas la fin du monde mais les règles du jeu. Seule la collectivité doit en ressortir gagnante.
  
Entremont Autrement
J’affectionne tout particulièrement ce mouvement car quoi qu’il puisse advenir, ce 14 octobre,  il fait bouger notre village. Cette année, flyers, affiches, cartes personnalisées et surtout, des propositions, qui comme vous avez pu le constater, sont toutes, semble-t-il, assez similaires.
D’un rapide coup d’œil, nous pourrions presque faire une liste neutre  avec tout ce petit monde dessus. Mais il ne suffit pas de jeter de la poudre aux yeux. Vision et compétence sont primordiales. Est-ce possible de faire de la politique sans parti, même à Orsières ? A la vue des supports visuels d’un parti, qui se profile démocrate, « En Entremont, je vote PDC ! » j’en doute fort pour le moment. Ici le discours laisse peu de déviation au peuple qui ne l’oublions pas, dans une démocratie, est souverain et décide. De la politique pour le bien de la communauté, et non par intérêt personnel.
Grâce à Bernadette et Urbain, dans cette campagne, on trouve du suspens et de l’excitation. PDC, Radicaux et « Autres » Entremontants ont tous un point en commun. La motivation de faire au mieux pour réussir et gagner. Si seulement, cette motivation était constructive et positive au lieu d’être méprisante et nuisible.

Construire ensemble
Ne trouvez-vous pas qu’il manque un équilibre au sein de nos autorités communales? 7 - 4. Pourquoi pas 5 - 4 - 2 ! Entre nous, n’en manque-t-il pas d’autres?
C’est très constructif d’avoir des idées et des convictions différentes. Heureusement que nous ne pensons pas tous la même chose, le quotidien serait bien banal. Je fais une dernière parenthèse sur ma joie de lire dans les propositions du PDC, un éventuel et futur projet pour une maison des jeunes à Orsières. Aboutissement ultime du projet destiné aux jeunes de 13 à 16 ans initié par l’association « Entre2Mondes ». Il y a une année à peine. C’est armés de patience, d’énergie et d’arguments face à des autorités communales réticentes que nous avons aux forceps, réussi à offrir à cette tranche d’âge, une structure adaptée. De savoir qu’un intérêt plus marqué pour notre jeunesse à subitement fait apparition lors de cette campagne électorale me réjouis vraiment.

Pour conclure
Entremont Autrement doit être représenté afin de faire valoir les valeurs qui lui sont chères. (lire ses excellentes propositions)  Ses deux candidats, Bernadette Murisier et Urbain Gaillard, ont eu le courage de sortir de l’ombre. Ils sont compétents et motivés et surtout sans aucun intérêt personnel. Je suis convaincue qu’ils feront deux excellents conseillers communaux et crois sincèrement en eux. Je vous invite à les soutenir lors des prochaines élections communales.

Prenez la liste numéro 2: Entremont Autrement et non une liste blanche et offrez-leur le maximum de suffrages ! La commune a besoin de ces deux candidats. Je souhaite bonne chance à tous et quel que soit le résultat du 14 octobre, je désire surtout que l’on puisse trinquer, tous ensemble avec fair-play à un avenir radieux pour notre commune.

Laure Sauthier Rausis

                ___

Pour lire la réponse de Florian Lovey (02.10.12)


Titre et sous-titres de cette "lettre de lecteur" sont de la rédaction

4 commentaires:

  1. Quel beau message ! Bravo Laure, d'exprimer tout haut, avec beaucoup de courage, les pensées de bon nombre de citoyens d'ici et d'ailleurs.
    Beaucoup se posent des questions sur le droit à la différence, le droit d'être Autrement même en ce très cher Entremont.
    C'est en œuvrant de concert, en mettant en commun nos idées que naîtront des projet qui auront une concrétisation certaine. Nous serions fiers que notre commune soit pionnière par ex. en développement durable, fiers de dire: C'est d'Orsières qu'est venue la magnifique idée de.... Travaillons tous ensemble, pour le bien de tous, sans acrimonie ni débats stériles. Tous aux urnes ! La liste No. 2 ne demande qu'à être glissée dans la boîte !

    RépondreSupprimer
  2. Nous avons reçu une réponse à ce message de Laure, d'un lecteur qui dit avoir "le sentiment d'être attaqué, en tant qu'élu, dans (s)on intégrité." Nous lui offrons volontiers un droit de réponse et la place pour argumenter, mais ce correspondant se prévalant de sa qualité d'élu, nous sommes obligés par la jurisprudence de vérifier l'identité de ce lecteur anonyme avant publication. Il peut se faire connaître à nous par mail. Avec nos remerciements.

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons reçu un mail du lecteur anonyme qui s'est formellement identifié à nous comme un conseiller communal d'Orsières. Nous lui avons proposé plusieurs solutions pour qu'il puisse faire entendre sa réponse à nos lecteurs, le premier commentaire que nous avons reçu ayant été tronqué pour des raisons techniques. Affaire à suivre.

    RépondreSupprimer
  4. (suite) Le lecteur qui répond à cette lettre ouverte de Laure Sauthier Rausis est Florian Lovey, candidat à la vice-présidence, sa réponse est lisible sur la page Facebook du PDC d'Orsières.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.