27 février 2012

Défendons nos emplois, défendons le Valais, défendons le tourisme: augmentons le temps de vacances, prolongeons l'usage des résidences secondaires!

Si l’on en croit les sondages d’opinion, le peuple suisse refusera l’initiative concernant les six semaines de congés payés. Et pour celles et ceux qui pourraient avoir un doute ou une interrogation sur le sujet, les leaders des grands partis du centre et de la droite, ainsi que des dirigeants de «petites et moyennes entreprises» écrivent en chœur dans nos médias que l’économie ne pourrait pas supporter une telle mesure.

Domaine public arrive à des conclusions différentes, à lire ici,


Nos conclusions vont plus loin encore, ces vacances sont une bonne occasion pour que notre économie se développe: on s'étonne d'ailleurs, que les promoteurs ne soutiennent pas à mort cette initiative qui devrait augmenter leur chiffre d'affaires. :-) qu'en pensez-vous? Plus il y aura de vacances et plus le Valais touristique devrait en profiter. Et l'Entremont également, pour peu qu'on puisse construire une culture touristique qui ne soit pas bâtie sur le profit immédiat de la promotion immobilière.

6 semaines de vacances pour les Suisses, ce sont des milliers d'emplois créés en Valais, qui vit essentiellement des vacances des autres. Votons OUI le 11 mars 2012.

Et maintenant défoulez-vous en commentaires, c'est ouvert!

3 commentaires:

  1. Il est bien connu que la démocratisation des vacances avec le développement du tourisme de masse a créé le Valais d'aujourd'hui après le marasme dû à la fin du premier cycle touristique (de luxe) au tournant des années 30. Si nous voulons inaugurer un nouveau cycle touristique, tourné vers les Suisses et leur fort pouvoir d'achat, il faut leur laisser le temps de dépenser! On est prêt à les accueillir.

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve super que de jeunes Entremontants soit pour l'initiative, moi qui suis pas du tout de gauche pour une fois je vous félicite.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.