19 octobre 2011

Entre décalage et dérapage


Comment éveiller l’intérêt des citoyens pour les inciter à voter ? A l’approche des élections fédérales, les médias ont tenté l’impossible pour attirer l’attention du public et faire grimper l’audimat. Résultat ? Les électeurs connaissent toutes sortes de détails saugrenus sur les candidats mais ignorent le plus souvent leur projet de société. A ce petit jeu, comme le relevait un éditorialiste, l’extrême-droite s’en tirera toujours mieux que les autres fractions politiques, ne serait-ce que par les moyens dont elle dispose ou l’absence de scrupules qui l’anime. Les débats politiques ont souvent sué l’ennui : on ne va donc pas reprocher aux journalistes de vouloir les présenter sous un jour un peu plus attrayant. Mais ramener la campagne électorale à une vaste farce n’est pas sans danger. Les citoyens aimeraient quand même savoir si, une fois élus, les candidats défendront le bien commun plutôt que d’apprendre qu’ils repassent eux-mêmes leurs chemises.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.