28 juillet 2010

Ces genevois qui ont fait Verbier

Dans la TDG:
«Ils sont fous, ces Genevois!» s’était exclamé un habitant de Médières en pleine assemblée. En 1944, le prix du terrain était passé de 10 centimes à 2 fr. 40… pour les «étrangers». Et la presse du carnaval avait dit des Genevois qu’à Verbier, ils avaient plus souvent «la gueule ouverte que leur porte-monnaie». Les temps ont-ils vraiment changé?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.