19 octobre 2009

Orsières, Liddes, Bourg-St-Pierre

(I-VS).- Jean-Michel Cina, chef du Département de l’économie, de l’énergie et du territoire (DEET) et la Fédération des communes valaisannes (FCV) ont dévoilé - dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle politique régionale - la liste des 52 communes présentant une problématique spécifique aux régions de montagne. Ces communes bénéficieront de mesures et de moyens particuliers pour leur développement économique.

Trois communes de l'Entremont sont concernées, Orsières, Liddes et Bourg-St-Pierre

La loi cantonale sur la politique régionale du 12 décembre 2008 définit les modalités de mise en œuvre de la politique régionale en Valais. Ses buts sont d’améliorer la compétitivité et l’attractivité des différentes régions du canton pour y générer de la valeur ajoutée, créer et maintenir des emplois et viser une occupation décentralisée du territoire. La loi prévoit en particulier que le Conseil d’Etat détermine les zones présentant des «problèmes spécifiques aux zones de montagne et au milieu rural» et qu’il leur consacre une attention particulière.

L’identification des communes concernées a été effectuée par des experts de l’Université de Lausanne et de l’EPFZ. Ils ont analysé en détail 53 indicateurs statistiques, reflétant des dimensions aussi bien géographiques, démographiques qu’économiques des communes valaisannes.

Au total, 52 communes, soit près d’un tiers des communes valaisannes, ont été désignées par les experts comme présentant une problématique spécifique aux régions de montagne. Une vision géographique de cette situation montre clairement une tendance à la localisation groupée de ces communes, essentiellement dans certaines vallées latérales.

Ces 52 communes bénéficieront de mesures et de moyens particuliers pour développer leur tissu socio-économique. Le Conseil d’Etat définira, avec elles et les régions, une stratégie permettant à ces communes d’utiliser au mieux leurs potentialités.

Les fonds particuliers destinés à ces 52 communes, ne constituent qu’une petite partie des moyens de soutien mis à disposition de toutes les communes dans le cadre de la nouvelle politique régionale. En effet, près de 90% des moyens offerts par la politique régionale sont destinés à toutes les communes valaisannes pour des projets de développement économiques et régionaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.