20 février 2016

"Le ministre élu du peuple suisse" s'adresse au Président de la République





C'est vrai que OF ne pouvait pas dire qu'il était élu du "Peuple valaisan", on l'aurait pris pour un socialiste.

Alors on y va pour "peuple suisse"... ça en jette plus. J'aurais dit "élu valaisan."

Moi je dis ça, je dis rien. Mais je dis quand même que les affaires privées, style parti UDC, devraient être écrites avec du papier à lettre UDC. C'est pas un très bon exemple pour notre jeunesse qui va penser qu'on peut écrire des sms en classe, qu'on peut sortir faire du shopping pendant les heures de cours ou encore finir les devoirs de math pendant la leçons d'anglais.


Mathieu Bessero Belti

3 commentaires:

  1. L'Elu du Peuple Valaisan, excellent. Plaisanterie mise à part, c'est vrai que le culot du catogan est à la hauteur de sa prétention et de l'absence de réaction de ses collègues du Conseil d'Etat.

    RépondreSupprimer
  2. Y aura-t-il un député pour demander une procédure en destitution pour faute grave ? Histoire de lancer le débat...

    RépondreSupprimer
  3. Une Motion réclamant une procédure de destitution a été refusée cette législature. La destitution est impossible en Valais. Mais il faudra clairement intervenir sur ce non respect de la Constitution. Pour un élu qui se réfère toujours à la Constitution en pratiquant l'initiative de masse, c'est une transgression intrigante...

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.