2 décembre 2015

Débat autour du voile

Sur notre blog, les débats se passent parfois dans les commentaires. Et parfois, on ne résiste pas à l'envie d'en faire un article.

Un lecteur de l'étranger nous écrit au sujet d'un article paru en mars 2014 et portant sur une motion UDC voulant interdire le voile islamique. Il semblerait d'ailleurs qu'il ait cru, à tort, que nous soutenions cette motion.


Commentaire de Patrice Rochat
Je vis en Tunisie, terre Islamique ! Ce pays se bat depuis la révolution pour garder les valeurs instaurée depuis 1956 en interdisant le port du voile dans les écoles et les universités ! Seuls les extrémistes rêves de réinstaurer le foulard et/ou la burqua ! Ce pas se bat corps et âme pour défendre ces valeurs ! Les femmes sont très actives dans se domaine ! Je rappelle par la même occasion, que si la Tunisie est Islamique, elle n'en demeure pas moins laïque ! En tant que Suisse, donc Chrétien, nous ne rencontrons aucun problèmes et les Tunisiens sont les premier à décorer pour Noël, de la même façon que nous ! Ici, tous combattent le terrorisme et refusent de revenir en arrière !
Représentation du souk de Midoun, en Tunisie.
Depuis 1956, les femme ont le droit de vote ! Ne pensez-vous pas que votre initiative ne soit pas néfaste aux valeurs que défendent des Musulmans en Tunisie, comme dans bien d'autres pays d'ailleurs ? Vous faites tout le contraire que ce que font les Musulmans ! De ce fait, j'ai beaucoup de mal à comprendre votre démarche ! Ne serais-ce pas vous qui auriez un problème ou causeriez un LE problème?
Merci d'avance pour votre réponse.
Patrice Rochat, Midoun-Tunisie

Réponse de Jonathan Darbellay
Merci pour ce commentaire, une partie de la réponse se trouve déjà dans mon texte et dans les commentaires ci-dessus, mais comme il y a beaucoup de points soulevés, je vais tenter d'y répondre à nouveau.
Il faut déjà comprendre que je ne suis pas pour le voile et que je n'encourage pas du tout à le porter en classe, mais comme vous en Tunisie, je me bats également pour mes valeurs: or, la discrimination n'en fait pas partie et c'est bien de cela dont il s'agit, un ensemble de loi que l'UDC actionne contre les musulmans avec notamment l'interdiction de construire des minarets. Il m'est donc inconcevable de soutenir une initiative qui s'attaque directement aux us d'une religion et, sous prétexte de vouloir aider les filles à qui on imposerait le port du voile, d'interdire à celles qui font ce choix de s'habiller comme elles le désirent.
Je pense au contraire qu'il faut tout faire pour ne pas prendre en otage ces jeunes femmes de conflits politiques et les laisser accomplir leur scolarité de la manière qu'elles le souhaitent. Je me vois d'ailleurs mal justifier cette interdiction tout en maintenant l'autorisation du port de la guimbe et du voile par les religieuses catholiques.
Vous parlez du droit de vote féminin introduit en 1956 en Tunisie; l'inscription du suffrage féminin dans le programme du parti socialiste suisse date de 1904, la gauche s'est toujours battue pour le droit des femmes et faire croire que l'UDC se bat pour l'émancipation des femmes est une vaste plaisanterie.
Pour finir, vous me demandez si ce ne serait pas moi qui aurais un problème ou causerais Le problème. Il se trouve que non, pas du tout, puisqu'il n'y a pas de problème. C'est une problématique construite de toute part par l'UDC à des fins électoralistes. La preuve, comme je le disais plus haut, le Conseiller d'Etat UDC Oksar Freysinger a dit lui même que la situation valaisanne était totalement sous contrôle et que le port du voile ne posait aucun problème. Je ne peux donc pas être responsable d'un problème qui n'existe pas.
J'espère avoir répondu à vos interrogations.

N'hésitez pas, vous aussi, à prendre part au(x) débat(s).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.