2 juillet 2011

La situation personnelle des conseillers nationaux minoritaires du Valais.

On nous prie d'insérer ce message, ce que nous faisons volontiers d'autant plus qu'il s'adresse à un de nos amis et qu'il nous lit.
Le webmaster.


Ce schéma est assez explicite; d'un scrutin à l'autre, grâce au cumul et à la prime au sortant, l'aura des minoritaires croît en des proportions assez identiques entre leurs premières et leur secondes élections, puis l'effet magique fléchit. On ne peut donc plus compter sur son image personnelle pour assurer son siège.


C'est donc le moment de parachever une union de la gauche et du centre-gauche dans un apparentement généralisé et de ne gaspiller aucune des ressources du système électorale.
Ce qui a été réussi malgré des mots définitifs entre le PS et les Verts peut se reproduire.
Ce qui a semblé être une évidence pour les Indépendants, le PCS et Entremont Autrement qui n'ont pas monnayé leur soutien doit se poursuivre.
Ce que les militants de base ont réussi à réclamer aux appareils de leurs partis doit être relayé au sommet.
Stéphane Rossini est un champion, qu'il prouve aussi désormais qu'il peut être un leader!
Qu'il aille manger avec Olivier Cottagnoud. 

Le GLAS (groupement pour un large apparentement socialiste)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.