9 mai 2011

Orsières - Assemblée primaire extraordinaire du 28 avril 2011.

Le point de vue d'Urbain Gaillard.

Monsieur Jean-François Thétaz, président de la commune d’Orsières, et ses collègues conseillers peuvent afficher un large sourire à la suite de l’assemblée primaire extraordinaire du 28 avril 2011. En effet, ce sont trois scores staliniens qui sont venus plébisciter les deux projets verts valorisant les ressources naturelles communales.

Si j’avais trouvé nos conseillers trop frileux et pas assez restrictifs lors de l’élaboration du Règlement relatif aux résidences secondaires (R/R 2) approuvé en décembre dernier, cette fois-ci, j’applaudis leur hardiesse des deux mains (à vrai dire, pas évident avec une*).



Le premier objet soumis au vote concerne la réalisation de halles industrielles et surtout une installation de chauffage à distance pour le village d’Orsières (réalisation par étapes sur 5 ans).
La bourgeoisie d’Orsières est l’un des plus grands propriétaires forestiers de Suisse et sa forêt est largement sous-exploitée. C’est pourquoi, je félicite nos élus pour la mise sur pied de ce concept global de chauffage à bois. Si tous les villageois ayant la possibilité de s’y raccorder le faisaient, cela permettrait d’éviter de voir partir en fumée pas moins de 700'000 litres de mazout par an. De plus, et au contraire des cheminées individuelles, celle de la nouvelle centrale sera munie de filtres à particules fines.
Encore BRAVO pour cette initiative qui fait la part belle à l’énergie renouvelable au détriment d’énergie fossile. Résultat : 0 refus / 4 abstentions / 217 OUI

Le deuxième objet soumis au vote concernait un projet de rénovation des installations de turbinage des FMO.
Ce projet consiste à remplacer des turbines ainsi que les conduites forcées souterraines existantes. Les nouvelles turbines amèneront un rendement supérieur. Quant à la nouvelle conduite forcée, elle se fera à ciel ouvert et ce, principalement en raison de l’instabilité de Montatuay. La commune d’Orsières, tout comme la commune de Liddes est propriétaire à hauteur de 16% des FMO (10% Etat du Valais et 58% à BASF (ex-CIBA)). D’après les FMO, ces travaux sont nécessaires afin de répondre à leur cahier des charges. Les points positifs de l’énergie hydroélectrique n’étant plus à démontrer, il est tout naturel de maintenir nos installations au top.
Afin de financer ces rénovations devisées à 45 millions, 2 points étaient soumis au vote:
Le premier concernait l’acceptation de l’augmentation du capital-action de 2 à 10 millions (1,28 millions à charge de la commune d’Orsières). Le second portait sur le cautionnement solidaire, avec la commune de Liddes, d’un crédit de 21 millions de francs (accepté le 14 avril 2011 par l’assemblée primaire de Liddes).
Ces deux points ont obtenu le soutien des 221 citoyens présents. Encore BRAVO pour ce projet et ce soutien unanime en faveur du maintien d’une production locale d’énergie renouvelable.

Deux autres projets étaient également à l’ordre du jour.
Pour l’un, il s’agissait d’une présentation de l’avancement et de la suite donnée au projet de réaménagement du Vieux Bourg d’Orsières. Projet que je trouve personnellement très intéressant.
Et pour l’autre, du projet (des FMO) de turbinage des eaux de Commeire. Après études, ce projet semble rentable et les démarches vers sa réalisation vont se poursuivre.

Au final, une grosse affluence pour une assemblée extraordinaire très intéressante faisant la part belle à la valorisation de nos énergies renouvelables et de notre patrimoine.

Urbain

* note du webmaster: fais donc gaffe avec la scie circulaire, même si une main suffit pour voter!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.