5 octobre 2010

Drame saisonnier dans le val Ferret

Une feuille d'automne emporté par le vent  a raté son tourbillon et percuté une colchique dans un pré.
Nous demandons immédiatement l'interdiction du lâcher sauvage de feuilles d'automne et leur éradication du pays. L'automne est trop court pour laisser la place et aux colchiques et aux feuilles mortes!

3 commentaires:

  1. Résistance !
    Widerstand !

    RépondreSupprimer
  2. Winston Churchilljeudi, 07 octobre, 2010

    N’abandonnez jamais. N’abandonnez jamais. Jamais, au grand jamais, n’abandonnez jamais en rien, si ce n’est pour l’honneur et le bon sens. Ne cédez jamais à la force. Ne cédez jamais à l’apparente puissance de l’ennemi.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.