23 mars 2010

Passe moi les jumelles dans l'Entremont

Passe moi les jumelles. Demain sur la TSR. Un rescapé témoigne:

Les montagnards le savent: les chances de survie sous une avalanche sont de vingt minutes. Chaque minute de plus est un vrai défi pour la personne emprisonnée sous la neige. «J'avais la tête dans la neige et quand on m'a ressorti, mes yeux étaient ensanglantés, le visage était bouffi, c'était impressionnant», raconte Xavier Delerue, champion de Freeride, rescapé d'une coulée au-dessus d'Orsières en mars 2008. «J'ai été sauvé grâce à mon airbag, je crois», ajoute-t-il en ouvrant son airbag orange. «Ma fille avait 2 ans à l'époque, et j'ai beaucoup culpabilisé par la suite.»

(Source NF)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.