28 août 2009

Le pari perdu de Jean-François Fournier

Jean-François Fournier déclarait le 25 juin 2009:
"Il est Tessinois (tant mieux) et président du parti libéral-radical (ce n’est que justice). Il s’appelle Fulvio Pelli. Il est habile, compétent, défend parfaitement les minorités latines à Berne. On tente le pari: c’est lui qui sera élu le mercredi 16 septembre."

Visiblement le groupe PLR veut tout faire pour ridiculiser l'ami Jean-François Fournier: il présente ce soir 28 août le ticket romand Burkhalter/Lüscher et dans la foulée Fulvio Pelli a même déclaré:
"Maintenant le jeu est fait, il n'y absolument plus de candidature Pelli. L'assemblée fédérale ne portera plus la candidature Pelli".

1 commentaire:

  1. un lecteur attentifvendredi, 28 août, 2009

    Il est trop rigolo le Fournier: le 22 juillet, il écrivait:
    "Peu importe qu’on lui préfère ou non Brunschwig Graf, Burckhalter ou Broulis, Luscher a eu raison de tenter sa chance."

    Alors on écrit Burkhalter ou Burckhalter, Lüscher ou Luscher? Visiblement sur ce coup-là aussi il faut se méfier du NF!

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.