27 juin 2009

L'église qui cache le clocher.

(I-VS).- L’Etat du Valais publie un nouveau guide culturel et touristique du canton. Fruit de sept ans de travail, cet ouvrage de référence a été réalisé grâce à une étroite collaboration entre le Département de l’éducation, de la culture et du sport (DECS), le Département de l’économie, de l’énergie et du territoire (DEET), Valais Tourisme et l’éditeur Rotten Verlag. Ce guide de 340 pages est proposé en trois versions linguistiques (français, allemand, anglais). Il sera vendu 32 francs l’exemplaire.

Pour l'anecdote, les gens d'Orsières seront fiers de lire dans ce guide combien leur clocher est remarquable, et amusés de constater que la photographie de l'église paroissiale est prise de l'angle opposé du clocher. Le photographe a eu excuse, il n'avait pas encore pu lire ce guide extrêmement bien fait. Mais quand on voit le photomontage réalisé pour la couverture, on se dit que le guide aurait peut-être pu faire un effort et nous présenter le clocher d'Orsières sur fond de lac de Champex!



Claude Roch n'en a dit que du bien:

Le Guide culturel et touristique du Valais est une réalisation d’envergure qui fera date, nous l’espérons, dans l’élaboration des outils que notre Département de l’éducation, de la culture et du sport, veut mettre à disposition de la population valaisanne et des visiteurs de notre canton un outil formateur de qualité, pour développer l’accès à la richesse culturelle du Valais et contribuer à une meilleure appropriation de son identité plurielle. Sous l’égide du Service de la Culture, plusieurs projets sont en cours de réalisation, du chantier de la Nouvelle Médiathèque et Archives du Valais à l’extension du Centre d’expositions des Musées cantonaux à l’Ancien Pénitencier, de la mise sur pied d’une plateforme commune réunissant Villes valaisannes et Service de la Culture au renforcement de la professionnalisation des créateurs par le biais des dispositifs ThéâtrePro et MusiquePro.

L’ambition de ce guide est de présenter le Valais dans la globalité et l’interdépendance de ses ressources, naturelles et humaines, culturelles et économiques, locales et internationales, en mettant l’accent sur la découverte de sites et d’activités intégrant plusieurs aspects de la vie en Valais. Je salue cette visée qui rend justice à une conception de la culture au sens large comme étant la participation à toute forme de représentation qu’une société se donne d’elle-même. Et bien sûr notre société valaisanne se représente aussi clairement dans son art de vivre, de produire, d’habiter et d’aménager son paysage naturel et en tirer son économie que dans ses réalisations artistiques ou sportives.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.