22 mai 2018

Pas d'assurance anti-déficit pour Sion2026.

Non, il n'y aura pas d'assurance anti-déficit pour Sion2026.

Même si le Nouvelliste, en date du 17.05.2018 indique que le Grand Conseil a abordé cette question il y a "erreur de vocabulaire".


En effet, il ne s'agit absolument pas d'une assurance perte de gains. En aucun cas, une compagnie d'assurance ne prendra le risque de dire "faites vos jeux, et si jamais vous dépassez le budget, on vous paie ce dépassement".

En fait, ici, il s'agit d'un contrôle qui sera mis en place sur les fournisseurs. C'est ce qu'indique M. Pierre-Alain Cardinaux, directeur des finances du comité de candidature de Sion2026, dans cette vidéo, à 1h40. Ceci signifie que chaque fournisseur, passant par ce processus, devra être audité par des experts tout au long de leur mandat, afin de ne pas dépasser les coûts estimés au départ (donc les experts donnent l'assurance au COJO que tout est en ordre). C'est intéressant.

Par contre, ce qui est dommage, c'est que ce n'est pas tout à fait ce qui a été annoncé/compris par la population, qui croit fermement que l'on pourra dépasser le budget de 300 millions sans que ça nous coûte un seul centime (sauf la prime). Egalement dommage que Frédéric Favre ne corrige pas la question, en précisant qu’il ne s’agit pas d’une assurance qui couvre le déficit, mais d’une assurance que le triangle coûts-délais-qualité des fournisseurs est respecté.

Pour finir, Pierre-Alain Cardinaux indique que la prime serait d’environ 4 millions. Sur les 7 ans de travail qui nous sépare de la tenue des jeux, ça fait Fr. 2597.- par jour. Soit, vu le montant généralement facturé pour ce genre de prestation (type audit), 2 personnes. Suffisant pour auditer TOUS les fournisseurs, sur la durée, en continu ?

Olivier Bender



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.