16 décembre 2018

A Bagnes, le lobby des constructions continue à faire la loi

Le 12 décembre dernier, le Conseil général de Bagnes s’est réuni pour adopter le budget 2019 de la Commune. Le Législatif bagnard n’en finit pas de régler ses comptes avec le passé. Le lobby de la construction, par Dominique Tellen, président de la commission ATCB du CG, a lancé une offensive sans précédent contre le budget du service des constructions, coupable à ses yeux de tous les maux. Les bureaux de construction de la vallée, qui ont fait la loi durant des décennies dans la région, supportent très mal qu’on leur oppose désormais un cadre légal à respecter.

EA livre ici deux interventions : celle d’Antoine Cretton, responsable du dicastère des constructions qui défend son budget et celle de Pierre Troillet, Conseiller général EA qui demande le refus de l’ensemble du budget 2019.

Au terme des débats, les membres d’EA ont refusé de s’attaquer au seul budget des constructions. Ils ont en revanche opté pour un rejet de l’ensemble du budget communal. Les majorités PDC et PLR l’ont évidemment emporté.

Le comité d'Entremont Autrement

2 commentaires:

  1. Un bagnard qui s'interrogedimanche, 16 décembre, 2018

    Comment la situation pourrait-elle être différente ? Sept conseillers généraux de la commission des constructions ne sont-ils pas directement employés par le milieu de la construction ?

    RépondreSupprimer
  2. Un bagnard qui s'est renseignélundi, 17 décembre, 2018

    Il me semble que cet article ne traite absolument pas du sujet de la discorde. Le CG, par son dicastère des constructions, ne refuse pas les lois qui doivent être appliquées mais bien du fonctionnement du service, qui ne répond pas aux attentes du citoyen Bagnard notamment au niveau des délais, du comportement des employer, le manque d'information concernant les décisions ou directives prisent ou encore l'inégalité de traitement entre les différents requérants.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.