10 septembre 2018

Le dossier de la ligne THT dans le Matin Dimanche: quelques enseignements

Les méthodes Swissgrid relevées par l’article du Matin Dimanche du 9 septembre : « Menaces, harcèlement, amateurisme ». Rien de moins.

On apprend également qu’un pylône empiétera sur une propriété privée, sans que personne ne soit averti au préalable.

On apprend encore que Swissgrid ne connait pas les zones dans lesquelles elle a déjà commencé les travaux, puisqu’elle demande à la commune de Grône de lui fournir – sous 3 jours, excusez du peu – le plan du cadastre souterrain (gaz, eau, électricité).

Et d’y lire, une fois encore, que sur les 52 pylônes prévus, 34 se situent en zone d’éboulement ou de glissement de terrain. Que Swissgrid travaille avec le géologue cantonal et que celui-ci indique qu’il faudrait au moins deux années d’analyse pour s’assurer de la stabilité des installations et des mesures à prendre pour protéger les pylônes se trouvant en zone de glissement de terrain. Et que ce délai n’est pas prévu dans la planification des travaux.

Pour ces raisons, entre autres, il est impératif d’arrêter les travaux immédiatement. Votre présence à Sion, vendredi 14 septembre, de 8h30 à 9h30, devant le Palais du Gouvernement peut faire pencher la balance.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.