26 mars 2018

Sion2026, des promesses et des garde-fous

J'adore les grandes manifestations. J'adore les grandes manifestations sportives à vivre en vrai, dans un stade, en plein air, au bord d'une piste, d'une route, ... Autant dire qu'une série de joutes sportives, l'une après l'autre, dans mon coin ne pourrait que me ravir. Émotionnellement parlant, évidemment. 



Maintenant, à lire les déclarations des partisans aux JO dans toute la Suisse en 2026, il semblerait que tous les risques soient maîtrises. Parce que le CIO a mis en place l'Agenda2020. Parce que nous, en Suisse, nous savons faire "autrement" (entendez par là "mieux que les autres qui ont essuyés des pertes colossales"). Parce que tout est prévu dans le rapport qu'il faut lire (rapport que j'ai lu et qui me laisse convaincu que, pour l'instant, les JO représentent davantage un risque financier qu'une opportunité). Et aussi parce que l'accent sera mis sur l'aspect "taille humaine" et "développement durable", que notre beau Valais ne serait pas mis à mal - comprenons environnementalement parlant - pour tout ce qui touche ce projet.

Bien. Je veux bien. Pas de problème. Je suis prêt à signer pour ça.

Ma signature sera mon bulletin de vote. Je suis prêt à voter OUI. Mais pour ça, il ne faut pas m'entourlouper. Ainsi, j'aimerais bien que toutes ces promesses soient respectées. J'aimerais que la moindre dérogation à ces promesses entraînent l'arrêt immédiat des chantiers (comme lorsque, sur le chantier de la construction d'une habitation, des entorses à la mise à l'enquête sont constatées, un arrêt des travaux est prononcé). J'aimerais que le bulletin de vote, en Valais, soit libellé comme suit: "Acceptez-vous le crédit exeptionnel - sans rallonge possible d'aucune sorte - de 100 millions pour les JO 2026 en Suisse, crédit qui ne pourra d'aucune sorte résulter d'une coupe dans une autre prestation du canton ou d'une augmentation d'impôt".

Un libellé de ce type serait déjà un garde-fou important contre l'explosion des coûts habituels de ce genre de manifestation (à Turin, le budget a été dépassé de 271.43%. A Vancouver, 269.23%. A Sotchi, 309%).

Olivier Bender

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.