13 décembre 2017

Face à la robotisation, de nouveaux modèles à imaginer

La robotisation mange des emplois. Dans n’importe quel milieu. Tout le monde est touché. Mêmes des activités que l’on pensait à l’écart du remplacement de l’individu par la machine, comme la médecine ou le journalisme, se voient également pris dans l’engrenage.

Nous avons aujourd’hui le choix: penser pouvoir résoudre cette équation avec les clés du passé ou nous projeter vers des nouveaux modèles, n’excluant personne et misant sur le développement harmonieux de tous.

En restant sur un modèle passéiste, nous serions bloqués dans le moule de l’entreprise comme système prépondérant. Or, l’entreprise dégraisse, se débarrasse de ses collaborateurs pour cause de robotisation, de remplacement de l’humain par la machine, dans un but d’augmentation de la productivité. De plus, l’entreprise apparait comme un collectif hiérarchisé, qui bride l’autonomie de l’individu.

L’autonomie, aujourd’hui, devient indispensable, face à cette robotisation galopante. Or, l’autonomie nécessite des moyens que tout le monde n’a pas (diplôme, réseau, capital,…) et est souvent synonyme d’insécurité, d’autant plus que les « protections » existantes sont souvent rattachés à un emploi. Et comme le modèle de société basé sur l’entreprise n’arrive plus à intégrer les plus vulnérables, au profit de la productivité, le krach s’annonce violent.

Ainsi, il serait temps d’anticiper et de prévoir ces sécurités qui renforce l’autonomie. Et d’imaginer des droits qui ne seraient plus rattachés à un emploi (assurance chômage), mais à un individu. Car aujourd’hui, il faut être honnête, l’Etat providence se contente de distribuer des pansements après la bagarre!

Olivier Bender
Conseiller communal à Vollèges 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.