2 mai 2017


Stratégie Energétique 2050: initiatives «vérolées», ou comment insérer un ver dans la pomme



Appelé aux urnes le 21 mai pour voter sur la LEne (stratégie énergétique 2050), avant même de lire le texte de loi, je me dis que le OUI est l’unique choix.

Puis, la presse m’apprend que Pascal Couchepin et Philippe Roch sont contre. Aïe! Y aurait-il un vers dans la pomme? Cette belle loi revendiquée par beaucoup comme la panacée pour contrer une fermeture « trop rapide » des centrales nucléaires (souvenons-nous de la votation du 27 novembre 2016 sur la sortie du nucléaire) ne serait-elle, en fait, qu’un « mauvais accord »?

Et en regardant les arguments de Pascal Couchepin, qui parle d’un «compromis insatisfaisant qu’on veut honorer» où des subventions pour les propriétaires de barrages (des privés) sont inscrites en masse dans cette loi en votation pour compenser le manque de clairvoyance de ceux-ci « qui auraient dû constituer des réserves », je pense immédiatement à ces sujets de votations qui, sans lecture approfondie, semblent honorables, mais qui méritent rejet immédiat. Pensons en particulier à l’initiative sur la mise à niveau fiscale des couples mariés vis-à-vis des non-mariés et qui, sournoisement, insérait la notion de mariage entre « un homme et une femme », barrant la route au mariage pour tous. Ou encore, plus proche, à la votation RIE3 qui, de prime abord semblait tout à fait acceptable mais qui introduisait les notions de « patent box », de déduction d’intérêts notionnels (NID), de limitation du dégrèvement, ... Juste impensable...

Souvenons-nous donc que, sur la base de ces éléments « malhonnêtes » introduits dans ces initiatives honorables, les votes populaires ont conduits au rejet des textes. Je ne serais donc pas étonné que, le 21 mai, la LEne soit refusée, du bout des lèvres...

Olivier Bender
Conseiller communal à Vollèges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.