24 mai 2017

Réponse à Vincent Riesen

Attention, ça colle aux dents...
Suite au dépôt de l’initiative dentaire, nous lisons, dans Le Temps, ce vendredi 19 mai, que Vincent Riesen, directeur de la Chambre Valaisanne du Commerce et de l’Industrie, veut mener campagne contre ce projet parce que « l’initiative serait inefficace et injuste ». Il dit également que nous irons vers «une étatisation et une déresponsabilisation qui poussent à la surconsommation ».

Franchement, sérieux?

Revenons sur ses mots. Tout d’abord inefficace. Comment une initiative qui permettrait à tout le monde d’avoir accès à des soins dentaires peut être inefficace? Que faudrait-il donc à Monsieur Riesen pour efficacement soigner les maux bucco-dentaires de la population? Rappelons également que la santé bucco-dentaire impacte la santé en générale. Des dents en bonne santé, ou soignées, signifie des coûts moindres pour les autres assurances sociales. Donc des gains pour tout le monde. Pas efficace, ça?

Ensuite, injuste. Là, par contre, j’ai envie de lui donner raison. C’est injuste. Des personnes ont la chance d’avoir des dents plus robustes, plus résistantes, mieux agencées que d’autres. Alors c’est vrai, ce serait injuste de faire payer à ces personnes pour celles qui n’ont pas cette chance. Tout comme il y a des personnes qui n’ont pas de voitures et voient une part de leurs impôts utilisée pour du goudronnage. Et celles qui ne fréquentent pas les écoles polytechniques et participent à leur financement. Ou encore celles qui ne décollent jamais de l’aéroport de Sion tout en finançant sa survie… Oui, c’est injuste!

Parlons également de cette autre déclaration de M. Riesen : «une étatisation et une déresponsabilisation qui poussent à la surconsommation ». Voilà. Là, j’ai l’impression que tout est dit. Définitivement. Amen! Il veut nous dire quoi? Que parce que je suis assuré, je vais avoir du plaisir à me rendre régulièrement chez le dentiste ? Que parce que je suis assuré, je vais me faire fraiser les dents, me faire poser un appareil, me faire poser des ponts juste parce que c’est pas moi qui paie? Il tire ça des modèles statistiques qui montreraient (conditionnel, hypothétique) que, parce que j’ai une RC obligatoire à ma voiture, je touche les autres voitures juste pour le plaisir? Je rentre dans les poteaux de signalisation pour les dégommer juste parce que je suis assuré? Franchement…

Dépité par tant de mauvaise foi, je mentionnerais Aurélien Witzig qui, dans une chronique dans le même journal, le même jour, disait « Mesdames et Messieurs les libéraux dogmatiques, ne nous refusez pas la possibilité de discuter en commun de ce qui nous paraît, bon an mal an, comme le monde le plus désirable pour nous; laissez la démocratie pluraliste s’exprimer. » S’exprimer. Avec bonne foi, dignité et bienveillance.

Olivier Bender

2 commentaires:

  1. 100% d'accord. Quand je vois le nombre de Suisses qui passent les frontières pour soigner leurs dents, je me dis qu'il y a un sérieux problème dans notre pays. Et une assurance me semble indispensable.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.