18 mars 2017

Philippe Bender nous amuse

Philippe Bender, prétendument politologue selon le Nouvelliste, explique doctement à Fabrice Zwahlen pourquoi certaines régions du Valais ont des taux de participation inférieurs à d'autres.
Le propos ne dépasse pas la discussion de bistrot et dans l'accumulation d'à-peu-près notre historien régional va jusqu'à ignorer la richesse de la vie politique d'Orsières. Il attribue par exemple au bipartisme le fort taux de participation. Le Chablais voterait moins parce qu'il y aurait trop de partis en lice!

Outre que cette hypothèse fumeuse repose sur une erreur de fait, puisque Orsières a connu quatre listes aux communales dont trois avec des élus, l'ami Bender se fera fort de nous expliquer pourquoi Bourg-St-Pierre atteint une participation de plus de 70% avec un parti unique.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.