13 février 2017

Réaction aux votations fédérales du weekend

Le peuple suisse s'est prononcé aujourd'hui sur trois objets.

OUI à la naturalisation facilitée des étrangers.
C'est tout d'abord un grand OUI à la naturalisation facilitée des étrangers de troisième génération. Nous craignions que la double majorité des cantons et de la population ne soit pas atteinte, mais finalement c'est une approbation très claire de cet objet qui est sortie des urnes. Nous pensons qu'il s'agit d'une étape importante dans la reconnaissance des petits-enfants d'immigrés, arrivés il y a de nombreuses années pour construire et développer notre pays. Si une certaine droite nationaliste a tenté, à nouveau, de faire peur à la population, il est rassurant de voir que celle-ci ne s'est pas laissée avoir par des arguments fallacieux. Rappelons encore que cette naturalisation ne sera pas automatique, mais juste facilitée.

OUI au fonds routier FORTA
Le comité d'Entremont Autrement était très partagé sur cet objet. Plusieurs personnes ont d'ailleurs voté blanc. Nous sommes contents aujourd'hui que le financement des infrastructures routières soit assuré au moyen de nombreuses sources, dans un compromis tout helvétique.
Nous resterons toutefois attentifs à l'équilibre indispensable dans notre pays entre le développement des routes et celui des transports moins polluants (trains, mobilité douce, etc).

NON à la troisième réforme de l'imposition des entreprises
Nous sommes satisfaits du rejet de ce projet totalement déséquilibré. Le Parlement voulait faire des cadeaux inconsidérés aux entreprises de ce pays, essentiellement aux très grandes d'ailleurs, au détriment des finances fédérales déjà soumises à une forte pression.
Aujourd'hui pourtant, il ne s'agit pas de triompher, mais de remettre l'ouvrage sur le métier: les PME ont véritablement besoin d'un coup de pouce. Mais celui-ci ne doit pas se faire au détriment de services auxquels la population suisse à montrer aujourd'hui qu'elle était très attachée. La première mouture qui avait été proposée par le Conseil fédéral doit servir de base de discussion pour mettre sur pied une nouvelle réforme plus équilibrée.

Le comité

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.