30 janvier 2017

Votations du 12 février: prise de position d'EA

Les membres de notre comité et nos élus prennent position avant tous les scrutins fédéraux et cantonaux. L'avis exprimé ci-dessous concerne donc la majorité de nos instances dirigeantes. Nous ne donnons par contre jamais de consigne de vote, nous pensons que les citoyens sont suffisamment intelligents pour se faire une opinion par eux-mêmes.


Naturalisation facilitée
On parle ici de jeunes étrangers (de moins de 25 ans) qui sont allés à l’école en Suisse, dont les parents ont également été à l’école en Suisse et dont les grands parents déjà ont résidé en Suisse. Autant dire qu’il s’agit de jeunes qui ont en règle générale beaucoup plus de lien avec notre pays qu'avec leur pays d’origine et il semble totalement logique qu’ils puissent bénéficier d’une procédure de naturalisation facilitée. Rappelons d’ailleurs qu’il ne s’agit que d’une simplification de la procédure et en aucun cas d’une naturalisation tacite. Les naturalisations se feront toujours au cas par cas et l’intégration du candidat à la naturalisation restera un élément clé. À l’unanimité, le comité d’Entremont Autrement soutient l’arrêté fédéral concernant la naturalisation des étrangers de la troisième génération.

3e réforme de l'imposition des entreprises (RIE3)
Le comité d’Entremont Autrement a décidé de s’opposer à la loi sur la réforme de l’imposition des entreprises. Tout le monde est d’accord sur le fait qu’il faille supprimer le statut privilégié dont bénéficient les entreprises soumises au taux d’imposition réduit. Cependant, cette mesure va bien plus loin et propose une baisse fiscale pour les entreprises sans proposer de solution de financement; on parle ici de 3 milliards de pertes fiscales. Cela va forcément se traduire par des diminutions des prestations publiques et une augmentation de l’imposition des personnes physiques.

Forta
Le comité était partagé sur cet objet. Il s’agit d’un fond qui financera l’exploitation et l’entretien des routes nationales. Il doit également permettre d’aménager de nouvelles infrastructures pour réduire les goulets d’étranglement. Environ 6,5 milliards sont utilisés pour l'étape de réalisation 2030. 9 à 12% du FORTA serviront également à cofinancer des projets d’agglomération comme des routes, des trams, des pistes cyclables ou des chemins piétons. Mais si ce fond semble nécessaire pour assurer un financement pérenne il va également avoir un impact sur le bétonnage du paysage et certains estiment que la surtaxe de 4 centimes sur les carburants est trop modeste.

Le comité

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.