13 janvier 2017

Florian Alter: après 4 ans au Grand Conseil...

 Florian Alter, © Lisa Grève
Cela fait déjà quatre ans que mon aventure politique auprès d'Entremont Autrement a commencé. Et j'ai l'impression que le temps est passé à une vitesse fulgurante. Me voilà déjà arrivé au moment du bilan.

Au niveau de la commission thématique de la Santé, des Affaires sociales et de l’Intégration (SAI), je me suis mis au travail très rapidement, aidé de mon suppléant Jonathan Darbellay, d’Elisabeth Lehner, de Gaël Bourgeois et de Joachim Rausis notamment, pour ramener une ambulance en Entremont afin d'assurer la qualité de la couverture sanitaire. La réalisation a mis du temps, mais le résultat final est là.

J’ai également pu participer activement à l’élaboration de la Loi sur les établissements et instituts sanitaires (LEIS), qui a passé la rampe du Grand Conseil à l’unanimité. Nous avons vécus les périodes tourmentées du RSV, devenu l’Hôpital du Valais. Les outils de contrôle et la répartition des tâches et des responsabilités devraient permettre à l’immense navire que la santé valaisanne de traverser les turbulences qui se présentent à elle avec efficacité et diligence. Tout n’est encore pas réglé, mais le personnel de soins mérite notre confiance.

J’ai aussi participé en tant que rapporteur à la commission de deuxième lecture de la LAT. Loi très compliquée à appliquer tant l’envie de l’ignorer est forte dans notre canton. Cependant, grâce à l’ingéniosité du conseiller d'Etat Jean-Michel Cina et de ses services, une version d’application qui permet de diminuer l’impact de l’application refusée par 80% des valaisans mais accepté par le peuple suisse est sous toit.

En plénum, je suis intervenu pour l’éducation, bloquant le mi-temps pour la première année d’école notamment. Je pense effectivement que la politique doit donner la possibilité d’avoir plus de temps aux familles plutôt que de pousser à s’en décharger sur l’école.

J’ai également soutenu la culture, m’opposant à l’UDC qui tentait de sabrer des budgets modestes qui aurait remis en question l’élan culturel balbutiant en Valais.

Je me suis également engagé contre la réforme des institutions R21, qui était trop légère et minimaliste, soutenant au passage la Constituante qui devrait arriver sur la table lors de la prochaine législature.

Voilà en quelques mots les points les plus importants de mon engagement lors de cette législature.

Prêt à continuer mon travail pour le bien commun, je me remets à disposition de mon mouvement Entremont Autrement, que je remercie pour son soutien tout au long de ces quatre formidables années.

Florian Alter
Député

5 commentaires:

  1. Bravo Florian pour tout ton travail. Je me réjouis de pouvoir voter pour toi!

    RépondreSupprimer
  2. Merci. Et je réalise que j'ai négligé le travail extraordinaire de la préfecture dans le domaine de la santé. Merci à eux. Une préfecture d'exception!

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Florian pour tes valeurs, ton engagement, ton travail et ta façon de faire de la politique "autrement".
    Garde cette énergie et cette envie intactes. Je te souhaite un soutien à la hauteur de ton humanisme et un succès cent fois mérité.

    RépondreSupprimer
  4. Félicitations Florian pour ton investissement et les résultats obtenus "autrement". Je te souhaite plein succès pour cette nouvelle élection et merci pour cet engagement envers ceux qui voient "autrement" la vie courante.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.