10 octobre 2016

Qui croire ?

Depuis quelques jours, le GIB dénonce à tour de bras : loin de régler les dossiers des constructions illicites de Verbier conformément à la loi, l’administration bagnarde validerait ces constructions - même illégalement - pour pouvoir tourner la page des affaires au plus vite.

En face, le président Rossier prétend le contraire et certain-e porte-parole du PDC s’en fait le haut-parleur.

Qui croire dans tout ça ? Conformément à son habitude, l’administration demeure muette sur la manière dont elle règle les dossiers litigieux et, notamment, sur les conditions exigées pour obtenir l’autorisation d’habiter lorsque la loi ou/et les règlements n’ont pas été appliqués.

Comme il s’agit de cas bien concrets, aisément identifiables, il semble qu’une explication claire devrait être fournie aux citoyens de la part de l’autorité, et cela avant l’échéance électorale qui doit permettre aux électeurs-trices de manifester ou non leur pleine confiance aux candidat-e-s qui réclament leurs suffrages.

Rappeler indéfiniment que le rapport Rouiller n’a pas prouvé d’enrichissement personnel de la part des élus ne sert à rien tant il est évident que certains promoteurs ou que certaines entreprises en ont tiré de larges profits, que l’on ne saurait assimiler à "l’intérêt public".

Comme de nombreux Bagnards, Entremont Autrement souhaite que cette page affligeante des constructions illicites se tourne et que l’on puisse enfin aborder l’avenir de la commune sous un angle positif (pour ne pas dire constructif !). Mais la confiance ne se décrète pas. Elle se mérite. Il est donc grand temps que les autorités communales actuelles communiquent concrètement sur les actions entreprises pour régler les dossiers litigieux, sans complaisance et sans propos lénifiants. La vraie transparence, c’est ça. Sans quoi elles laisseront imaginer qu’il suffit de faire le gros dos, d’attendre que l’ouragan ou que les élections passent pour pouvoir poursuivre le train-train habituel ni vu ni connu.

Antoine Cretton
Entremont Autrement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.