23 septembre 2016

Les résultats en 2008, entrée de l'UDC

Les stratèges et les calculateurs pourront comparer les résultats de 2012 avec ceux de 2008, on en tirera quelques modestes leçons.

A Orsières où a lieu une réforme du conseil communal, une espèce de statu quo est signalé entre 2004 et 2008, mais entre 2008 et 2012 le PDC qui élisait dans la sérénité ses candidats de manière compact avec un écart de 92 voix a commencé à se disperser en élargissant sa fourchette à 332 voix pour désigner les maillons faibles, sauve qui peut. Le PRD y a laissé des plumes.

A Bagnes le leader de l'UDC entré en 2008 explose son score d'une législature en 2012. L'élu libéral double son score nominal suite à la fusion avec les radicaux, qui malgré l'apport des libéraux voient leurs anciens élus en perte de vitesse. L'abaissement du nombre de sièges et l'augmentation du nombre de listes amènent de nombreuses inconnues dans la situation d'aujourd'hui.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.