4 juillet 2016

Les étudiants contre ETS2


Rhône FM annonçait cette semaine que les étudiants de la HES-SO s'opposaient aux mesures d'économie prévues par le paquet ETS2. Ils dénoncent en effet un train de mesures qui prévoit une baisse des bourses d'étude et une augmentation des taxes.

Une pétition en ligne permet de soutenir la démarche de ces étudiants et de dire au Grand Conseil qu'il ne peut pas constamment couper dans les dépenses sans conséquences concrètes sur le quotidien de milliers de Valaisannes et de Valaisans.


Entremont Autrement s'oppose aux plans d'économie successifs et est préoccupé des inégalités que ceux-ci engendrent: des finances saines oui, au détriment du service public et de ceux qui en ont le plus besoin non!


Voici le texte publié par M. Sébastien Delalay sur la plateforme change.org en lien avec cette pétition.



Dans le cadre de l’examen des tâches et des structures ETS 2 présenté au Conseil d’Etat le 23 mars 2016, une mesure pour économiser 32 millions de francs est envisagée sur les services de l’Etat du Valais suivant : Le social, la santé, l’économie et l’enseignement. 
Les mesures concernant l’enseignement et plus particulièrement la HES-SO Valais//Wallis sont : Une augmentation des taxes d’études, une diminution des bourses d’études ainsi que l’arrêt des rémunérations par l’Etat des stagiaires en santé (Soins infirmiers et physiothérapie). 
Selon une étude effectuée à la HES-SO en 2013, 72% de ses étudiant-e-s avaient une activité rémunérée en parallèle de leurs études dans le but de les rendre possible et d’améliorer leur situation financière. Ceci démontre déjà le besoin d’un soutien financier. La mise en place de ces mesures reviendrait à précariser d’avantage leur situation économique. La HES-SO Valais//Wallis ne devrait pas être réservée à une élite dont les moyens financiers peuvent supporter des coûts plus élevés. Les personnes issues d’un milieu économique modeste ont également le droit de s’assurer un avenir professionnel de leur choix.

La rédaction 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.