9 juillet 2016

Entremont Autrement n'est pas un parti


Souvent, au détour d'une conversation, on nous parle d'Entremont Autrement comme d'un parti politique. Or, il convient de bien préciser que nous ne sommes clairement pas un parti, mais un mouvement citoyen.

Entremont Autrement a quelques principes qui fondent ce que nous appelons un mouvement:
  • Notre association n'est affiliée à aucun parti politique, même si elle est libre de nouer des partenariats en accord avec les valeurs qu'elle défend.
  • Un membre de l'association Entremont Autrement peut être membre d'un parti politique, quel qu'il soit. Il doit juste adhérer à nos valeurs cardinales (transparence des institutions, égalité des êtres humains, pluralité des opinions politiques et respect du débat démocratique).
  • Un membre, élu ou non, est libre de s'exprimer librement sans pour autant que ses propos n'engagent le mouvement.
  • Nous limitons notre hiérarchie à son expression la plus minimale. Le comité dispose de quelques prérogatives visant à gérer au mieux les affaires courantes de l'association. Et c'est tout!
  • Toutes les opinions sont les bienvenues, car nous croyons que les meilleures idées naissent d'un débat constructif. Nous encourageons vivement le débat et la discussion lors de nos rencontres.
Notre mouvement ne dictera ainsi jamais à un de ses élus ce qu'il doit voter. Il ne donnera jamais non plus de consigne de vote à ses membres. On peut rejoindre EA quel que soit son passé politique, à condition d'affirmer respecter les valeurs énoncées dans nos statuts.

Extrait des statuts d'EA (article 2)
L’Association a pour but d’encourager les valeurs démocratiques et la diversité des opinions, le respect des minorités, l’égalité des chances, et la protection des plus faibles; de promouvoir la rigueur et la transparence dans la gestion des affaires publiques; de favoriser le développement durable (utilisation des ressources pour les besoins présents qui ne mette pas en danger la possibilité des générations futures de pouvoir tirer parti de ces mêmes ressources). L’association entend participer à la vie citoyenne, notamment lors des élections et votations, communales, cantonales et fédérales. Entremont Autrement n’est donc pas un parti politique mais un mouvement [...].

10 commentaires:

  1. Norbert Zuffereysamedi, 09 juillet, 2016

    Je ne comprends pas ce raisonnement.
    Vous proposez des candidats pour des élections communales et cantonales.
    Vous aspirez à avoir des élus là où les décisions se prennent.
    C'est cela un parti politique. Ce n'est pas infamant que d'être un parti politique.

    RépondreSupprimer
  2. Votre propos est incompréhensible, au sens de la loi notamment les art.147, 155, 156, 211 de la Loi sur les droits politiques vous êtes de facto un parti politique! Et c'est bien parce que vous êtes un parti au sens de l'art.55 de Loi sur l'organisation des Conseils et les rapports entre les pouvoirs que votre député Florian Alter a siégé comme membre du bureau provisoire.
    Vous êtes donc un parti politique par votre action elle-même et vos mots n'y pourront rien changer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait d'être un parti au sens de la loi, ne signifie pas que sociologiquement nous fonctionnions comme les partis qui semblent parfois oublier le bien commun pour une défense sectorielle. Voilà pourquoi nous préférons ce mot "mouvement". S'appeler ainsi n'est certes pas encore un gage d'ouverture comme en témoigne par exemple le MCG, incorrigible parti de l'exclusion. Mais par ce flottement de vocabulaire que tu voudras bien, très cher Daniel, nous pardonner, nous voulons affirmez notre volonté de faire de la politique autrement.

      Supprimer
  3. Les lois sont ce qu'elles sont, nous faisons de la politique autrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et faire de la politique même autrement se fait toujours dans le cadre de la loi.

      Supprimer
    2. Oui. Vive la dispute et le débat démocratique !

      Supprimer
  4. @Daniel : y-a-t-il une loi qui défend à un mouvement citoyen d'avoir des élus ? Si tel n'est pas le cas, où est le problème ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un mouvement qui a des élus est un parti. Par définition.

      Supprimer
    2. Abracadabra: Je suis un mouvement et parce-que j'ai des élus, paf je deviens un parti....ce sont les tours de passe-passe de la politique ?

      Supprimer
    3. C'est comme un type qui fait du vélo et qui dit je suis un pédaleur, au sens de la loi sur la circulation routière c'est un cycliste. C'est comme ça, c'est un fait, ils n'ont pas besoin d'argumenter. Ils sont un parti. Même ceux qui pédalent autrement sont des cyclistes, ce n'est pas un tour de passe passe c'est la loi, et on vit dans un état de droit.

      Supprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.