18 mars 2016

Être à la hauteur

Plus un jour ne passe sans que de nouveaux rebondissements ne viennent s'ajouter au dossier déjà chargé des constructions à Verbier. Les médias rapportent, dans un flot qui donne presque le vertige, des éléments à charge et mettent en évidence un système de connivence dont les ramifications ne sont pas toutes encore établies.
Au fur et à mesure des déballages, de très nombreuses personnes contactent Entremont Autrement  via notre compte Facebook, notre blog ou notre adresse email, pour nous demander d'agir et de faire pression sur les autorités.

Il est utile de préciser qu' Entremont Autrement n'est pas un groupe de pression qui, dans une sorte de "Schadenfreude", se gausse des malheurs affligeant les citoyens bagnards et leurs autorités; nos préoccupations sont tournées vers l'avenir, vers les solutions à mettre en oeuvre à la fois pour régler les préjudices causés, mais surtout pour éviter que la situation d'illégalité actuelle ne perdure. Nous voulons viscéralement être une force de proposition.

A plusieurs reprises, ces derniers temps, nous avons constaté que l'exécutif bagnard rechignait à prendre la mesure de la situation. Manquant peut-être parfois de hauteur, les élus ont tenté - avant de prendre conscience de leur erreur - de proposer un huis clos; certains orateurs ont tenté de tempérer la gravité des faits en invoquant des "raisons économiques" supérieures.

Bagnes n'a qu'un seul chemin à emprunter, mais il est rude et sinueux, si elle veut éviter de figurer encore régulièrement dans la rubrique des scandales: être à la hauteur. Il est temps de changer le "logiciel" politique et administratif qui a permis à ces fraudes de se produire.




Ce ne sont pas les grands hommes qui font l'Histoire, mais l'Histoire qui fait les grands hommes. Les autorités ont aujourd'hui une occasion unique de prendre à bras le corps les problèmes, de créer une rupture, un changement profond dans les pratiques, d'amener une vision novatrice qui pourra faire la fierté des générations futures.

L'avenir de la commune de Bagnes n'est pas sombre - je ne l'ai jamais pensé.

Les autorités peuvent décider de reprendre la main sur la situation en devançant les attentes de la population. Pourquoi Bagnes ne deviendrait-elle pas une cité de la transparence, un exemple à suivre au niveau suisse, voire européen? Pourquoi Bagnes ne s'engagerait-elle pas à être d'ici deux ans, une commune absolument irréprochable dans l'application des règlements de construction? Un phare guidant d'autres communes égarées (je doute malheureusement que le cas de Bagnes soit isolé) vers le chemin de la rédemption?

Il s'agit aujourd'hui d'une question de volonté. Et de courage.

A n'en pas douter, cette commune regorge de talents et d'idées. Si la commune de Bagnes décide de se tourner résolument vers l'avenir, Entremont Autrement la soutiendra activement dans son combat. Nous serons toujours du côté de la transparence, du respect de la loi et de l'égalité entre citoyens. De même - j'en suis convaincu - que l'immense majorité des citoyens qui aujourd'hui sont désabusés.

Josué Lovey
Entremont Autrement

1 commentaire:

  1. J'apprécie vos propos. Bagnes pourrait aussi devenir un exemple pour le Valais.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.