26 mars 2015

Texte fallacieux d’un expert fiscal

Le lundi 9 mars, l’expert fiscal Louis Tornay postait un texte sur son mur facebook ainsi que sur le site de sa société nouvellement créée. Ce texte engagé est en lien avec l’initiative portant sur la fiscalité successorale qui sera soumise au peuple en juin prochain.

A la suite de la lecture de ce texte le mercredi 11 mars dernier, j’ai publié le lendemain sur le blog d’Entremont Autrement un message intitulé Info ou intox? . Dans ce message, je relevais l’exemple chiffré erroné et trompeur développé dans le texte en question.

La réaction de Louis Tornay fut prompte, puisque ce même jeudi 12 mars mon téléphone sonna à 12h05. Lors de cet entretien téléphonique, l’expert fiscal qu’il est, a reconnu que son exemple était faux et que mes remarques chiffrées étaient exactes.


Depuis lors, le post avec commentaire et likes sur facebook a été retiré par l’intéressé. Doit-on considérer cela comme un aveu public ? Que nenni ! Entre notre entretien téléphonique et la fermeture des bureaux du Nf pour le week-end, Louis Tornay n’a pas cherché à atteindre la rédaction de ce journal. Il n’a donc rien entrepris afin de stopper la publication de son texte qui parut en tribune libre dans le Nf du lundi 16 mars. 
Texte, digne d’un charlatan, que je peux dès lors traiter de fallacieux. Ceci d’autant plus qu’il est à cette heure toujours visible sur son site et donc pleinement assumé en connaissance de cause.

Urbain 




13 commentaires:

  1. Ce serait intéressant de connaître son point de vue ou avoir une explication de sa part

    RépondreSupprimer
  2. Que souhaitez-vous démontrer ? Que l'auteur de cet article vise à exploiter la crédulité des lecteurs ? Argumentez !

    RépondreSupprimer
  3. Il me semble que la leçon a en tirer est claire: La parole d'un expert n'est pas parole d'évangile et pour se faire un avis, ne faites pas les communistes en répétant ce qu'on vous dit et lisez les textes de lois.... Enfin, moi c'est ce que je comprends à la lecture des arguments ci-dessus.

    RépondreSupprimer
  4. Les mots et les images choisies me semble assez clairs, non ?
    Si Louis, désire un droit de réponse à mes écrits, EA lui ouvrira à coup sûr son blog pour le faire.
    C'est avec sérénité que j'attends son explication 'publique'.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le défi est lancé; cela sent tout de même la querelle personnelle à plein nez

      Supprimer
    2. Ainsi, cher Anonyme (le dernier), lorsque quelqu'un dénonce un texte prônant des fausses vérités, il est immédiatement accusé d'en vouloir à la personne qui a écrit ce texte. Voilà donc le genre d'arguments que l'on balance quand on a rien à dire et qui ne fait rien avancer !

      Supprimer
    3. Peut-être ! Mais peut-être que ceci aurait pu être clarifé entre les deux personnes concernées plutôt que de provoquer un déballage. Avec tout cela personne ne parle du sujet.

      Supprimer
    4. A vous lire, on sent bien votre gêne, que je peux éventuellement comprendre, de ce que vous appelez 'déballage'.
      Par contre, on ne sent absolument aucune offuscation à ce qu'une personne s'engage dans un débat politique en utilisant un exemple complètement faux dans un domaine ou il est expert.
      Le courrier des lecteurs du Nf ne s'adressait pas uniquement à Urbain, mais assurément à tous les valaisans. Non ?
      Dès lors, que Louis assume publiquement son engagement et son erreur. Pourquoi ne lui demandez-vous pas d'explications sur son erreur ?

      Supprimer
  5. C'est un texte public, erroné et engagé que je dénonce et non une personne.
    Et c'est clair que si je n'avais aucun courage, l'anonymat me permettrait également de m'éviter d'être accusé de querelle personnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous savez ce que c'est... Le courage ne manque pas, mais après au village, on me reprocherait de lire votre blog...

      Supprimer
  6. Cher anonyme, c'est cela que vous appelez courage.....? Vous n’oseriez pas affronter vos concitoyens, certainement d'une forte majorité, de peur d'être jugé Autrement....Le courage, cher anonyme c'est d'affronter sa différence, face à la meute des "bien pensant". La démocratie, c'est aussi le droit d'être Autrement....
    Vous avez certainement deux mains, alors, logez-y votre courage !

    RépondreSupprimer
  7. Le soufflé étant retombé, faut-il oui ou non soutenir les initiants ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour y répondre, je vous invite cordialement à la soirée Ouverture du 14 avril lors de laquelle il y aura un débat sur cet objet entre Dominique de Buman et Jean-Henry Dumont: http://entremont-autrement.blogspot.ch/2015/03/votations-federales-du-14-juin-2015.html

      Supprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.